Notre numéro d'hiver vient de paraître !

TEFAF Maastricht

Monbrison New Ireland TEFAF

CI-DESSUS : Masque. Nouvelle-Irlande, PNG
Bois. Fibres, pigments.
Ex-coll. Pierre et Claude Vérité.
Proposé par la Galerie Monbrison, TEFAF, 25-30 juin.
© Galerie Monbrison, photo : Hughes Dubois.


MAASTRICHT—Après une édition écourtée par l’éclosion de la pandémie de covid, et une autre annulée également pour des raisons sanitaires, l’un des salons d’art et d’antiquités les plus prestigieux au monde revient enfin. TEFAF Maastricht se tiendra en juin, plus précisément du 25 au 30, et non dans les dates habituelles de mars afin de garantir le cadre le plus assaini possible à ses visiteurs avides de beauté.

Six marchands parmi les plus prestigieux de notre domaine honoreront le rendez-vous avec leur présence.

La galerie Monbrison proposera un accrochage varié misant sur la qualité avec, pour objet-phare, un imposant masque de Nouvelle-Irlande riche en effets de matières.

Avec quelques objets précolombiens ainsi que des pièces d’Afrique et d’Océanie, la sélection prévue pour cette manifestation par Bernard Dulon s’annonce des plus éclectiques. Elle comptera des œuvres de choix, compilées dans un catalogue, dont un masque kanak (Nouvelle-Calédonie) tout en rondeur, une délicate figure gardienne de reliquaire kota-shango (Gabon) venant de la collection George Le Testu, ainsi qu’un rare masque dogon (Mali) représentant un masque singe issu de la collection Dodeigne.

La galerie Yann Ferrandin honorera également le rendez-vous avec une présentation soignée, doublée d’un catalogue, d’une vingtaine d’œuvres représentatives de ses principaux domaines d’expertise : les arts extra-européens ainsi que les masques anciens du Japon.

Un dernier marchand parisien sera également à Maastricht avec un accrochage consacré aux arts d’Afrique. Il s’agit de Lucas Ratton, présent depuis plusieurs éditions déjà.


Place aux belges : Bernard de Grunne a choisi TEFAF pour le lancement de sa dernière publication, un opus recensant un corpus de soixante-dix maternités kongo-yombe dont une importante sélection sera présentée sur son stand.

Enfin, TEFAF Maastricht accueillera pour la première fois la galerie Serge Schoffel qui, prenant part également à la BRAFA à Bruxelles, relèvera le défi de participer de façon concomitante aux deux salons généralistes les plus exigeants.

TEFAF Maastricht

25-30 juin 2022

Vernissage le 24 juin (sur invitation)

Lucas Ratton TEFAF 2022

CI-DESSUS : Figure féminine. Bambara, Mali. XIXe siècle.
Bois, pigments, métal. H. : 53 cm.
Collectée fin XXe par l’entourage de la famille de Madame Bal dont le mari était en poste au Mali.
Proposée par la Galerie Lucas Ratton, TEFAF, 25-30 juin.
© Galerie Lucas Ratton.

DeGrunne TEFAF 2022

CI-DESSUS : Maternité. Kongo, RDC. XIXe siècle.
Bois. H. : 40 cm.
Acquis par Pierre Verhaegen, en 1895 ; par descendance à ses héritiers, Belgique.
Proposé epar la Galerie Bernard de Grunne, TEFAF, 25-30 juin.
© Galerie Bernard de Grunne, photo : Hughes Dubois.



Schoffel TEFAF 2022

CI-DESSUS : Hochet de chamane. Tlingit, Colombie-Britannique, Canada. Milieu du XIXe siècle.
Bois, pigments, fibres. H. : 20 cm.
Proposé par la Galerie Serge Schoffel, TEFAF, 25-30 juin.
© Galerie Serge Schoffel, photo : Hughes Dubois.




Haut de la page