Notre numéro d'automne
vient de sortir

Si Tahiti m’était contée

Adèle de Dombasle, Vékétou Nuku Hiva

CI-DESSUS : Adèle de Dombasle. Vékétou grand prêtre de Nuku-hiva. Nuku Hiva, 1848.
Mine de plomb et rehauts de gouache blanche sur papier. 28,5 x 16,3 cm.
MEM inv. 2021.1.1.
© Ville de Cannes.



CANNES—
Le musée des Explorations du monde de Cannes (connu jusque récemment sous le nom de musée de la Castre) présente jusqu’au 13 novembre Si Tahiti m’était contée. Ginoux, journaliste et voyageur en Polynésie au XIXe siècle.

Déployée sur cinq salles ainsi qu’en mezzanine, l’exposition retrace le voyage en deux temps du journaliste Edmond de Ginoux de La Coche à Tahiti et aux îles Marquises. Né en 1811 dans une famille bourgeoise et monarchiste, Ginoux se démarque de son entourage en s’opposant, notamment, à la politique coloniale française en Océanie. Cela ne l’empêche pas d’y effectuer deux séjours pour le compte de la France.

Le premier le conduit à Papeete où il est nommé procureur du roi et rédacteur en chef du premier journal en langue française de Tahiti, L’Océanie française. Chargé de mission par le ministère des Affaires étrangères il y repartit en 1847, accompagné par l’illustratrice Adèle de Dombasle. De ces séjours — et notamment du voyage de retour en France, qu’il fit via les Amériques — il rapporta près de cinq cents objets qui intégrèrent en 1877 les collections muséales cannoises.  

Une partie significative de ces fonds est présentée dans l’exposition qui a ouvert au public le 9 juillet dernier. Outre des objets ethnographiques, parmi lesquels des ornements de pirogue, un collier de dents de cachalot sculpté, des représentations anthropomorphes et animales, la sélection d’œuvres comprend également des estampes, des cartes des deux voyages de Ginoux, des photographies d’époque de la Polynésie française ainsi qu’une documentation diverse sur la famille du journaliste-voyageur.

MUSEE DES EXPLORATIONS DU MONDE, CANNES

Tiki, Marquesas, Cannes

CI-DESSUS : Représentation anthropomorphe tiki. Îles Marquises. XIXe siècle.
Bois, fibres, ivoire marin, perles de verre. H. : 43 cm.
MEM inv. 2011.0.457. © Ville de Cannes / Germain.

Container umete niu

CI-DESSUS : Récipient umete niu. Îles Marquises. XIXe siècle.
Fibres, noix de coco, os, graines, perles de verre. D. : 19 cm.
MEM inv. 2008.0.311. © Ville de Cannes / Germain.


Haut de la page