Notre numéro d'automne
vient de sortir

Parcours des mondes à Paris

Schoffel, masque bété guro, côte d'ivoire

CI-DESSUS : Masque. Guro/Bete ; Côte d’Ivoire.
Galerie Serge Schoffel.


Catalogue Parcours des mondes
Découvrez le catalogue de l'édition 2022

PARIS—Le plus attendu des salons d’arts extra-européens se tiendra du 6 au 11 septembre 2022 sous la présidence d’honneur de Sam Singer, communicant californien de renom, grand collectionneur et passionné d’arts extra-européens, dont la présence témoigne de la volonté de Parcours des mondes de réserver aux collectionneurs venus de loin le meilleur accueil en cette édition sans restriction de mobilité.

Le prévisible retour en grand nombre des visiteurs internationaux fera écho à celui des participants étrangers qui, pour ce vingt-et-unième Parcours des mondes, seront une vingtaine. Parmi eux, une nouvelle enseigne : Bruno Claessens - Duende Art Projects (Anvers), et d’autres qui reviennent après une pause plus ou moins longue, comme la prestigieuse Pace African & Oceanic Art - Carlo Bella (New York), ou encore Chris Boylan - Oceanic Art (Sydney) et Arte Primitivo - Fernando Pujol (Barcelone).

Comme à l’accoutumée, les pièces de qualité célébrant la diversité et l’incroyable capacité d’invention des arts traditionnels d’Afrique, d’Océanie, d’Asie et des Amériques attendront, dans chacune des quarante-sept galeries prenant part à l’événement, les amateurs les plus exigeants ainsi que les collectionneurs souhaitant s’initier dans ce domaine. Parcours des mondes sera l’occasion d’admirer des expositions thématiques conçues avec rigueur et s’appuyant sur des corpus de qualité souvent muséale. Cette édition inclura notamment deux accrochages, dont l’un dédié aux représentations simiesques dans les arts traditionnels et contemporain d’Afrique (galerie Lucas Ratton), et l’autre consacré aux seuls masques africains pouvant être portés par des femmes : ces beaux masques-heaumes sowei des peuples Mende de Sierra Leone au petit visage en triangle inversé et aux coiffures complexes (galerie Abla et Alain Lecomte). La galerie Jo de Buck proposera une exposition sur les arts kuba (RDC), la galerie Meyer présentera le deuxième volet de son focus sur les armes d’Océanie, tandis que Martin Doustar s’intéressera aux origines des cultures austronésiennes du Pacifique et que la galerie Voyageurs et Curieux invitera les visiteurs à parcourir les terres allant du lac Sentani au village d’Aitape dans l’aire de ­Nouvelle-Guinée. Quant à la galerie David Serra, elle a choisi Parcours des mondes pour présenter son nouveau livre West African Gold Ornaments. Structuré en deux parties, l’opus comprend une présentation des bijoux en or d’Afrique occidentale de l’ancienne collection Wilks accompagnée d’un texte de Patrick Girard ainsi qu’une belle sélection de bijoux provenant de diverses collections privées, avec des textes de Wildfred Glar, Klaus-Jochen Krüger et David Serra.

Le rayonnement de Parcours des mondes atteindra sur les quais de Seine deux institutions partenaires de choix : la galerie Gradiva — dont la proposition culturelle fait l’objet d’un article détaillé dans les pages suivantes — et la Monnaie de Paris. Cette dernière accueille depuis mai une magnifique exposition dédiée aux systèmes monétaires et d’échanges traditionnels dont il est amplement question dans la rubrique Musée à la Une, que les visiteurs de Parcours des mondes seront encouragés à découvrir dans des conditions privilégiées. Une table ronde organisée en partenariat avec le salon et Tribal Art magazine aura lieu le jeudi 8 septembre à 18 h dans le salon Dupré de l’Hôtel de la Monnaie. 

Parcours des mondes
6-11 septembre 2022
Paris, Quartier des Beaux-Arts


Pace Primitive Parcours des mondes

CI-DESSUS : Coiffe, Bamana, Mali. Pace African & Oceanic Art, New York

FLAK Parcours des mondes

CI-DESSUS : Figure, Baule, Côte d'Ivoire. Galerie Flak, Paris

Hamson Oceanic Art Parcours des mondes
CI-DESSUS : Crochet de suspension, Iatmul, PNG. Michael Hamson Oceanic Art, Palos Verdes Estates

Haut de la page