News: Filtrer par dates
Entre le...
...et le...
News: Filtrer par types
Expositions
Salons/foires
Conférences
Ventes publiques
Signatures
*Décocher les types à exclure
News: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
News: Filtrer par lieu
*Entrer une localisation géographique (un continent, un pays, un état ou une ville)
News: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

News à la une

A la une (8)
Tous (56)
Filtrer par...
  • Date
  • .
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Lieu
  • .
  • Mot-clé

"Le pouvoir des masques"

Du 01 Sept 2017 au 07 Janv 2018

Le designer anversois, Walter Van Beirendonck, est fasciné par le phénomène des masques et les intègre dans ses collections depuis les années 1980. Le Wereldmuseum l'a invité à présenter sa vision des masques et du phénomène qui l’entoure. Un masque vous transforme, vous transcende et leur impact est immédiat. L’exposition POWERMASK vous invite à découvrir l’univers des masques et ses multiples facettes, comme par exemple les liens historiques entre les masques africains et l’art contemporain occidental, la magie et les rituels entourant les masques mais aussi leur utilisation dans la mode. A l'occasion de cette exposition l'artiste Coco Fronsac, a travaillé sur plusieurs photos des fondateurs du musée. De nouveaux petits bijoux à ne pas manquer. Un catalogue éponyme et richement illustré accompagne l'exposition.

Au fil du temps

Au fil du temps

Du 19 Août 2017 au 17 Déc 2017

"Threads of Time: Tradition and Change in Indigenous American Textiles" explore l’étendue et la profondeur de l’art textile chez les Américains autochtones, allant des tissus de coton et de poils de camélidés au travail des plumes et aux objets fabriqués à partir de plantes. La collection du musée contient plus de 700 objets exemples, dont 149 sont présentés, nombre d’entre eux pour la première fois. L’exposition explore comment ces tissus magnifiques et complexes incarnent les valeurs, les matériaux et les idées traditionnels de leurs cultures autochtones respectives, tout en embrassant les nouvelles techniques, les images et les types d’objets tels qu’ils ont changés avec le temps. Par exemple, les valeurs intégrées dans la langue quechua parlée par les Incas et des millions de leurs descendants peuvent être suivies dans les textiles des Andes, alors même que les guitares, les chevaux et d’autres éléments occidentaux sont entrés dans le vocabulaire artistique. Ces nouveaux éléments rendent les textiles non moins légitimes, mais plutôt emblématiques d’une culture évolutive.

"Rebâtir la nation Cherokee" au Gilcrease Museum

Du 27 Août 2017 au 21 Janv 2018

À partir de la fin du XVIIIe siècle, les dirigeants cherokee ont mis au point une stratégie pour faciliter les relations entre gouvernements en créant des institutions comparables à celles des États-Unis. Ces progrès ont été renforcés par l’alphabétisation qui a progressé avec l’introduction en 1821 du système d’écriture Cherokee, appelé le Syllabary Sequoyah. Malgré ces efforts d’adaptation, en 1830, le Congrès des États-Unis a adopté l’Indian Removal Act, autorisant le déplacement forcé de 46 000 Américains autochtones hors de leurs terres ancestrales. Au cours de la décennie, environ 15 000 Cherokee ont été contraints par les militaires de se déplacer de leur patrie à l’est du Mississippi vers le territoire indien (aujourd’hui Oklahoma). Le voyage à l’ouest était pénible, les plus anciens et les plus jeunes souffrant le plus. Des centaines d’entre eux sont morts en cours de route. Malgré cette situation apparemment impossible, les Cherokee ont jeté de nouvelles racines et ont prospéré dans ce nouvel environnement. À travers l’art, la culture matérielle et les manuscrits, "After Removal: Rebuilding the Cherokee Nation" au Gilcrease Museum, à Tusla, en Oklahoma, raconte l’histoire de la résilience face à l’adversité extrême et la renaissance de la Nation Cherokee.

Voyage dans les mers du Sud

Voyage dans les mers du Sud

Du 08 Sept 2017 au 30 Sept 2017

La galerie l’Atelier d’Artistes rend pour la première fois hommage à l’Océanie lors de cet accrochage. Intitulé "Voyages dans les mers du Sud", celui-ci présentera une soixantaine d’oeuvres – tableaux, dessins et photographies anciennes, principalement – réalisées par des artistes européens qui entreprirent leur propre voyage de découverte de ces contrées lointaines et fascinantes. Parmi eux, le peintre danois August Plum embarqué sur la Galathea, le capitaine Richard Oliver de la Marine royale anglaise et auteur d’aquarelles pleines de saveur témoignant de la beauté des paysages de Nouvelle-Calédonie ainsi que de la fierté des guerriers des Nouvelles-Hébrides, ou encore Elisabeth Pullman, qui réalisa de superbes portraits de chefs maoris.

"Les esprits, l'or et le chaman" au Château des ducs de Bretagne

Du 01 Juill 2017 au 12 Nov 2017

À l’occasion de l’année France-Colombie 2017, le Musée de l’Or de Colombie présente au Château des ducs de Bretagne une sélection de plus de 220 objets en or et en alliages, en céramique et en pierres diverses, issue de sa merveilleuse collection d’orfèvrerie préhispanique. L’exposition pose un regard symbolique sur ces objets – dont certains ont plus de 2500 ans - et leurs usages rituels. En effet, dans les sociétés préhispaniques colombiennes, l’or revêtait surtout une valeur spirituelle liée à ses nombreuses propriétés (couleurs, résistance au feu, brillance, etc.). Les objets en or jouaient donc un rôle primordial dans les rites de métamorphoses initiés par les chefs et les chamans. L’exposition explore aussi bien la conception de la nature et de la culture par ces sociétés indigènes, que le rôle de la peinture corporelle et des plantes ou encore, les transformations des chamans et leurs vols vers d’autres dimensions de l’univers… Les questions d’identité et de transformation sont au coeur du propos. Le visiteur est invité à découvrir une autre façon d’appréhender le monde et à s’interroger sur sa façon d’envisager sa propre identité et celle des autres.

Jack London dans les Mers du sud

Jack London dans les Mers du sud

Du 08 Sept 2017 au 07 Janv 2018

Dans cette exposition, le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) vous propose de revivre le fabuleux voyage en mer de l’écrivain américain Jack London. Accompagné de son épouse, ce dernier a navigué sur un voilier baptisé le Snark, à travers les îles du Pacifique Sud, entre 1907 et 1909. Il a tiré de ces aventures des romans passionnants, mais il en a également rapporté de nombreux objets ethnographiques et des photographies. L’exposition s’articule autour des différents archipels traversés par le couple et son équipage. Elle permet de s’ouvrir à la diversité des cultures et à la performance artistique de ces lointaines populations. En plus de la collection personnelle des London, elle présente une sélection étonnante d’oeuvres d’art océanien issue des collections du MAAOA et d’autres musées spécialisés dans les arts premiers. Des citations et des passages du journal de bord de Charmian London jalonnent le parcours du visiteur, tout comme des extraits de films de Martin Johnson, cuisinier et mécanicien à bord du Snark devenu par la suite cinéaste. Un film-documentaire sur Jack London réalisé par Michel Viotte vient compléter le portrait de cet homme au destin exceptionnel.

"Matisse dans le studio" à la Royal Academy of Arts

Du 05 Août 2017 au 12 Nov 2017

Plongez dans l'intimité du studio d'Henri Matisse ! Cette exposition, qui se tient à la Royal Academy of Arts, à Londres, part des pièces que le peintre collectionnait et de leur rôle dans son oeuvre. Statues bouddhistes thaïlandaises, statue bamana du Mali, meubles et textiles d’Afrique du Nord… ces objets mille fois réinventés par l’artiste venaient des quatre coins du monde. Rarement d’une haute valeur matérielle, ils ont toutefois été précieux à de nombreux égards. Ils l’ont inspiré au-delà des limites de l’art occidental. Ainsi, Matisse a puisé dans les sculptures et les masques africains une nouvelle façon de représenter les formes et les visages humains. Des objets issus du monde islamique ont fait naître les courbes sensuelles de ses odalisques. Enfin, son langage simplifié de signes est empreint de la précision de la calligraphie chinoise et des tissus africains. L’exposition met en scène à la fois ces pièces et les peintures, dessins et sculptures qui en sont nés. Pour en savoir plus: www.royalacademy.org.uk

Pacific Standard Time: LA/LA

Pacific Standard Time: LA/LA

Du 01 Sept 2017 au 01 Janv 2018

Cet événement artistique se déroulera de septembre 2017 à janvier 2018 dans le Grand Los Angeles. Il rassemblera des expositions d’art visuel de 75 (oui, 75 !) musées et galeries d’art universitaires à travers la Californie du Sud. Chacun explorera l’art et l’identité latino-américains et latins tout en soulevant des problèmes complexes et interpellants sur les relations actuelles à travers les Amériques et le tissu social et culturel en évolution rapide de la Californie du Sud. Si l’accent sera mis avant tout sur l’art moderne et contemporain, il y aura également des expositions clés sur le monde ancien et l’ère pré-moderne. Parmi celles-ci figure une exposition d’objets de luxe des Amériques pré-colombiennes au Getty, une exposition rare de céramiques panaméennes antiques au LACMA, de l’art et des textiles précolombiens au Mingei et une exploration de l’interaction entre les Indiens Chumash et les missions espagnoles aux XVIIIe et XIXe siècles à l’UC Santa Barbara. À ne pas manquer! Pour en savoir plus : www.pacificstandardtime.org.

Voir toutes les news récentes (56 elem.)