News: Filtrer par dates
Entre le...
...et le...
News: Filtrer par types
Expositions
Salons/foires
Conférences
Ventes publiques
Signatures
*Décocher les types à exclure
News: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
News: Filtrer par lieu
*Entrer une localisation géographique (un continent, un pays, un état ou une ville)
News: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

News à la une

A la une (8)
Tous (42)
Filtrer par...
  • Date
  • .
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Lieu
  • .
  • Mot-clé
Winter BRUNEAF 2019

Winter BRUNEAF 2019

Du 23 Janv 2019 au 27 Janv 2019

Le quartier historique du Sablon bruxellois attend toujours avec impatience l’arrivée de Winter Bruneaf qui vient réchauffer l’atmosphère hivernale belge depuis déjà neuf années. Du 23 au 27 janvier pour cette édition, les marchands de la capitale belge accueillent leurs voisins et homologues étrangers afin de partager avec le public, les passionnés et les acheteurs leur fièvre pour les arts non-européens. Bien que la grande majorité des oeuvres proviennent d’Afrique noire, la foire accueille également des pièces d’art océanien, précolombien, ou encore asiatique, dans une ambiance intimiste et chaleureuse. Cette année, en comparaison avec l’édition 2018, notons la venue de David Serra de Barcelone, de Nicolas Rolland, galeriste parisien en pleine ascension et celle de Patrick Frohlich, venu tout droit de Zurich.

NATIVE : Vente de la collection Helmut Zake et autres collectionneurs le 26 janvier

NATIVE : Vente de la collection Helmut Zake et autres collectionneurs le 26 janvier

Du 22 Janv 2019 au 26 Janv 2019

Le 26 janvier prochain, la maison de vente Native dispersera entre autres, la collection de Helmut Zake historien de l'art et collectionneur allemand passionné. Directeur du service des étudiants étrangers et des relations internationales à l'université de Heidelberg, il fut encouragé à fonder avec Hans Himmelheber (1908-2003) une société dédiée à l'ethnologie et à l'art africain ayant pour quête la recherche d'authenticité et la qualité esthétique. La société Heidelberg Gesprächskreis von Sammlern und Ethnologen connue sous le nom de "Cercle Zake" s'est très rapidement développée en accueillant des collectionneurs venus d'Autriche, de Suisse, des Pays-Bas ou encore de Belgique. Parmi les lots phare dans la section art africain, une très belle statue Fang, ex. collection Créhalet (Paris), une statue Bangwa du Cameroun (lot 131), une statue Mumuye ayant appartenu à John J. Klejman (lot. 27), une figure Gwandara identifiée comme tel par Pierre Amrouche (lot 031) ou encore un masque Mano de Côte d'Ivoire (lot 016). Aux côtés de cette très belle sélection, Native présentera également à la vente de l'art moderne et du mobilier du 20ème siècle. Les lots seront exposés du 22 au 25 janvier de 11h à 18h et le 26 janvier de 11h à 16h. La vente aura lieu le 26 à 19h rue Ruysbroeck 5 à Bruxelles.

BRAFA 2019

BRAFA 2019

Du 26 Janv 2019 au 03 Févr 2019

L’emblématique site de Tour & Taxis accueillera du 26 janvier au 3 février 2019 le rendez-vous par excellence du marché de l’art en Belgique : la Brussels Art Fair. Forte d’une réputation internationale consolidée grâce à la qualité de l’offre de ses plus de cent trente exposants internationaux, la BRAFA est depuis plusieurs années déjà un salon que les férus d’art tribal attendent avec impatience, tant les représentants de ce domaine y sont nombreux. Cette 64e édition, gage de belles émotions pour les amateurs, comptera deux exposants supplémentaires, avec l’arrivée de Charles-Wesley Hourdé et Martin Doustar. Ces deux jeunes (mais hautement confirmés !) marchands opérant depuis Paris et Bruxelles respectivement rejoindront les grands fidèles de la BRAFA : la galerie Dartevelle, la Deletaille Gallery, Yann Ferrandin, Bernard de Grunne – Tribal Fine Arts, la Galería Guilhem Montagut, la galerie Schoffel de Fabry, Serge Schoffel – Art Premier, et, bien entendu, l’incontournable galerie Didier Claes.

La collection africaine d'Ewa et Yves Develon au musée des Confluences

La collection africaine d'Ewa et Yves Develon au musée des Confluences

Du 08 Févr 2019 au 12 Mai 2019

La musée des Confluences de Lyon aura été particulièrement gâté cette année en recevant non pas une mais quatre donations exceptionnelles dont celle d'Ewa et Yves Develon. Cette dernière principalement constituée de masques et de statuettes du Nigeria fera l'objet d'une exposition importante qui ouvrira ses portes le 8 février prochain. S’ajoutant aux 7.000 pièces conservées par le département Afrique du musée, il enrichit le fonds nigérian jusqu’alors composé d’objets de culte yoruba et igbo collectés au XIXe siècle par les pères Brun et Lutz et d’objets du quotidien rassemblés par Denise et Michel Meynet. L'exposition "Désir d'art" reviendra sur le parcours de Ewa et Yves passionnés d'art africain et particulièrement de sculpture depuis 40 ans. Cette importante donation fera l'objet d'un article dans le numéro de printemps de Tribal Art magazine. Disponible dès le 20 février 2019.

9ème édition de la London Antique Rug & textile Art Fair

9ème édition de la London Antique Rug & textile Art Fair

Du 22 Janv 2019 au 27 Janv 2019

The London Antique Rug & Textile Art Fair will hold its ninth annual show from January 22–27, 2019. The UK’s only fair dedicated to fi ne antique carpets and textiles, LARTA brings together seventeen specialist dealers from across Britain and Europe. Offering a world of color, texture, and history, LARTA is an unbeatable source of traditional oriental and Persian carpets, vibrant tribal rugs, rugged kilims, delicately colored dhurries, fi ne textiles from Europe and the Silk Road, antique costumes, and a host of associated works of art. Modernist twentieth-century textiles can also be found alongside a selection of bespoke contemporary designer carpets. It will be located on the mezzanine within the Winter Decorative Antiques & Textiles Fair, held at the Evolution event space in Battersea Park in London. Two new participants join the fair in 2019: Meg Andrews Antique Costumes & Textiles of London will bring rare, unusual, and interesting pieces dating from antique to mid-century modern, and London House Rugs of Yorkshire will offer an extensive collection of antique rugs, carpets, and runners. Of particular interest to our readers may be Joss Graham Gallery of London, which will present ethnographic textiles from Africa and India, and Markus Voigt of Kent will also be there with a huge choice of textiles from as far afi eld as Southeast Asia and the Americas.

Yua: Henri Matisse and the Inner Arctic Spirit

Yua: Henri Matisse and the Inner Arctic Spirit

Du 20 Nov 2018 au 03 Févr 2019

Yua est un mot yup’ik qui représente l’interdépendance spirituelle de tous les êtres vivants, un concept essentiel au maintien de l’équilibre et de l’ordre dans l’Arctique. Un intéressant exemple de yua est le travail d’Henri Matisse, célébré pour son approche sensuelle de la couleur et de la composition. Largement méconnus du grand public cependant sont ses portraits en noir et blanc des Inuits, inspirés en partie par un groupe de masques yup’ik d’Alaska collectés par son gendre, Georges Duthuit. Au cours de la dernière décennie de sa vie, tout en travaillant sur son chef-d’oeuvre, La Chapelle de Vence, Matisse s’intéressa à la fois aux formes physiques et aux préoccupations spirituelles des Inuits, qui ont ensuite inspiré cette série de trente-neuf portraits individuels représentant les visages des hommes et des femmes inuit. Avec Yua: Henri Matisse and the Inner Arctic Spirit, le Heard Museum présente une sélection de ces oeuvres peu connues à laquelle s’ajoute un groupe de masques et d’objets culturels Yup’ik, de photographies d’archives, de fi lms et de documents éphémères. Outre cette rare présentation d’oeuvres peu connues de Matisse, l’exposition marque une nouvelle étape en étant la première à restituer une pratique culturelle peu connue consistant à présenter les masques yup’ik sous forme de couples unis. Yua sera visible jusqu’au 3 février 2019 et le Heard sera le seul lieu où elle sera exposée.

"Grey is the new Pink" à Francfort

Du 25 Oct 2018 au 01 Sept 2019

Dans un monde toujours plus vieillissant, au coeur des problématiques à la fois politiques, sociétales et scientifiques que soulève l’inexorable vieillissement de la population, comment peut-on considérer ce processus inévitable dans une optique multiculturelle et artistique et surtout optimiste ? Des artistes du monde entier se proposent d’explorer ces possibilités chacun selon ses traditions, ses visions et son bagage culturel. Chaque culture a en effet sa propre conception de la vieillesse, des étapes de la vie. Y a-t-il dès lors une notion universelle de l’« âge », en particulier l’âge avancé ? Ne peut-on pas apprendre de nos voisins en termes de gestion de nos anciens ? Ce sont toutes ces questions auxquelles se propose de répondre l’exposition Grey is the new pink: moments of ageing du Museum Fünf Kontinente à travers la présentation de plus de dix-sept artistes de toutes nationalités, afin de réfléchir à comment surmonter nos contradictions, en plaçant le musée au coeur des réflexions sociétales.

Les derniers Kalash au musée des Confluences

Les derniers Kalash au musée des Confluences

Du 23 Oct 2018 au 01 Déc 2019

Fêtes himalayennes, les derniers Kalash, jusqu’au 1er décembre 2019, lève le voile sur une partie méconnue du peuple pakistanais, une première pour un musée français. Grâce au travail de deux chercheurs et photographes lyonnais dans la seconde moitié du XXe siècle, le musée des Confluences révèle les croyances et coutumes kalash, une communauté de quelque trois mille habitants vivant dans les montagnes à l’opposé de nos modes de fonctionnement et de consommation. L’exposition raconte l’aventure de ces néo-ethnologues à la croisée des mondes et des religions et à la découverte de pratiques religieuses jusque-là inconnues : un monde peuplé de fées bienfaitrices appelées suchi, parsemé de fêtes rituelles en hommage aux dieux, ou célébrant la générosité des Grands hommes. En résulte un art empli de symbolisme, comme le cavalier au cheval à deux têtes, qui récompense le plus généreux des hommes, et un artisanat textile riche, fruit du travail des femmes. Sans parler du patrimoine culturel immatériel : une langue unique, des rites ancestraux païens extrêmement codifiés et dictés par les divinités, une omniprésence des chamans. Une vie somme toute bien remplie qui tourne autour d’une spiritualité débordante et d’une nécessité de vivre dans un climat contraignant. Ce patrimoine méconnu repose désormais entre les mains de l’institution, manifestant une fois encore à quel point les musées sont les dépositaires de la mémoire humaine, matérielle et immatérielle. Une occasion d’observer également comment une société recluse s’adapte progressivement au monde extérieur, en accommodant ses rites aux religions venues de l’extérieur comme l’islam, et tente de conserver la fierté d’un peuple tout en se conformant aux codes établis de la modernité.

Voir toutes les news récentes (42 elem.)