News: Filtrer par dates
Entre le...
...et le...
News: Filtrer par types
Expositions
Salons/foires
Conférences
Ventes publiques
Signatures
*Décocher les types à exclure
News: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
News: Filtrer par lieu
*Entrer une localisation géographique (un continent, un pays, un état ou une ville)
News: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

News à la une

A la une (8)
Tous (12)
Filtrer par...
  • Date
  • .
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Lieu
  • .
  • Mot-clé
Before Time Began à la Fondation Opale

Before Time Began à la Fondation Opale

Du 09 Juin 2019 au 30 Mars 2020

LENS— Jusqu’à la fin mars 2020 se tiendra l’exposition Before Time Began à la Fondation Opale qui se propose d’être une nouvelle voie de partage des cultures à travers l’art, depuis le haut des sommets enneigés suisses. Une exposition sur la peinture aborigène contemporaine qui propose un regard global sur la question de la genèse de cet art très récent qui est parfois à la fois traditionnel et contemporain puisqu’il se fait l’écho d’ancestrales connaissances tout autant que de problématiques sociétales tout à fait contemporaines. Ce temps à contre-temps, c’est aussi une manière pour les populations et les artistes d’évoquer le rêve, comme processus de création ou comme idéologie.

20 ans. Les acquisitions du musée du quai Branly – Jacques Chirac

20 ans. Les acquisitions du musée du quai Branly – Jacques Chirac

Du 24 Sept 2019 au 26 Janv 2020

Du 24 septembre 2019 au 26 janvier 2020, sous le commissariat d’Yves Le Fur, ouvre l’exposition 20 ans. Les acquisitions du musée du quai Branly – Jacques Chirac. Bien que le musée ait ouvert ses portes au public en 2006, le projet de refonte des collections démarre en réalité en 1998, avec la fusion du Musée de l’Homme et du Musée des Arts d’Afrique et d’Océanie. Un chantier colossal, qui amènera de multiples questionnements sur l’héritage de ces collections, leur place dans le paysage muséal français, leur développement, la teneur de leur identité. Avec cette exposition anniversaire, le musée du quai Branly - Jacques Chirac tente de retracer la traversée de ces deux décennies, ses choix, ses politiques, son ambition. Une occasion également, de rendre hommage aux donateurs, qui ont rendus ces acquisitions possibles - et l’on parle de plus de soixante quinze mille objets, oeuvres graphiques ou photographiques ! La parole est donnée aux conservateurs et aux professionnels des musées qui apportent par leur discours un regard autre sur le musée et sur ces hommes et femmes qui rendent possible au quotidien le parcours de toutes ces oeuvres, qui nous admirons, passifs, derrière les vitrines. Vingt ans d’acquisition et une dernière oeuvre, comme pour illustrer cette thématique, entrée dans les collections grâce à sa préemption en salle de vente le 24 mai dernier. Ecce Agnus Dei, un magnifique tableau en plumes, une oeuvre rarissime, syncrétisme entre une iconographie chrétienne et une technique aztèque, symbolise cette fusion des cultures avec laquelle jongle le musée depuis sa création.

Nouvelle installation de la collection africaine au Hood Museum

Nouvelle installation de la collection africaine au Hood Museum

Du 26 Janv 2019 au 20 Janv 2020

Une nouvelle installation de la collection africaine au Hood Museum présente la manière dont les valeurs esthétiques et les visions du monde des différentes sociétés africaines du passé sont toujours d’actualité pour l’imaginaire social contemporain de la vaste majorité des Africains. Alors que certains musées continuent de considérer l’art africain canonique comme un vecteur de cultures d’origine, cette installation met l’accent sur l’autonomie individuelle des objets exposés. La sélection s’articule autour de six thèmes : « Chiffres », « Parlement des masques », « Objets de pouvoir », « Transitions », « L’art des petites choses » et « L’art de tous les jours ». Sous la direction de Ugochukwu-Smooth C. Nzewi, Shifting Lenses: Collecting Africa sera à l’affiche à Dartmouth jusqu’au 19 janvier 2020.

Qui est l'Afrique?

Qui est l'Afrique?

Du 16 Mars 2019 au 16 Mars 2020

STUTTGART—Dans le prolongement de l’exposition du musée BOZAR en Belgique, le Museum für Völkerkunde nous invite à un regard critique et neuf sur ses collections d’art africain. Il s’agit ici de revisiter comment les oeuvres ont été collectées, classées, séparées dans différentes catégories, selon les époques et les modes. Celles-ci ont connu tant de revirements que la question se pose : Wo ist Afrika ? (Qui est l’Afrique ?). Une problématique illustrée par des pièces venues du Cameroun, du Bassin congolais, du Mozambique, du Nigeria, de la Tanzanie, pour la plupart, et datées entre la fin du XIXe et la moitié du XXe siècle. Le musée reconsidère ses propres objets et tente de comprendre leur histoire, leur contexte, leur signification dans le monde d’aujourd’hui. Un questionnement à la fois sur la place du musée, et celle sur l’objet en son sein.

Sous l’oeil de Malick Sidibé Et un chant contre le sida

Sous l’oeil de Malick Sidibé Et un chant contre le sida

Du 19 Juin 2019 au 12 Janv 2020

Le musée Barbier-Mueller rend hommage au célèbre photographe malien Malick Sidibé (1935-2016) en exposant une douzaine de portraits inédits pris dans le cadre d’un concours de chants contre le sida, organisé au Mali en 2005 par Monique Barbier-Mueller. Malick Sidibé est le premier artiste africain à être récompensé par le prix Hasselblad en 2003 et un Lion d'Or à la Biennale de Venise en 2007. Ces nombreux tirages font merveilleusement écho aux arts traditionnels du Mali également exposés au musée jusqu'au 12 janvier 2020. Parmi ceux-ci, des pendentifs, des ornements et des figurines, des masques, des sièges et des statues des peuples Soninké, Dogon et Bamana. Photo : ©Malick Sidibé. Courtesy Galerie Magnin-A, Paris.

L'impermanence des choses

L'impermanence des choses

Du 26 Nov 2017 au 31 Déc 2019

Après de longs mois de travaux, le musée d’ethnographie de Neuchâtel a inauguré fin 2017 une nouvelle exposition de référence à la Villa de Pury. L’institution a revu entièrement ses espaces et ses fonds et s’est demandé comment rendre compte de leur richesse sans les enfermer dans une logique ethnographique, géographique, ethnique ou fonctionnelle. Elle s’est interrogé sur les questions soulevées par les collections ethnographiques au XXIe siècle et sur leur pertinence pour interpréter le présent. "L’impermanence des choses" se compose de neuf espaces modulaires dans lesquels les collections du musée sont mises en perspective avec des questions contemporaines. Ainsi, dans la section "Au-delà", la momie de Nakht-ta-Netjeret illustre un vieux rêve : traquer le savoir au-delà de la surface des choses. Des poids ashanti servant à peser l’or font référence, dans la partie "Poids", au fardeau moral renvoyant à l’histoire coloniale des collections ethnographiques, aux rapports de force entre les peuples et au poids de l’accumulation obsessionnelle d’objets, de savoirs et d’archives. Le visiteur peut également parcourir les salles "Acteurs", "Ambassades", "Bazar", "Artistes" ou encore "Regards". Tout au long du parcours, il lui est rappelé que les êtres humains et les biens matériels ne cessent de se transformer, tout comme le regard porté sur eux.

Coiffures, coiffes et chapeaux

Coiffures, coiffes et chapeaux

Du 06 Juin 2019 au 15 Mars 2020

LYON—Couvre-chefs en fête au musée des Confluences de Lyon. Afin de rendre hommage à Antoine de Galbert, fondateur de la célèbre et regrettée Maison Rouge à Paris, le musée présente son impressionnante collection de coiffes et chapeaux, dont il a fait don au musée. À s’en faire tourner la tête. Plus qu’un simple accessoire de mode, ou bien un outil de protection, la coiffe est porteuse, dans de nombreuses cultures, de toutes sortes de significations. Elle marque bien souvent le rang, le statut, l’appartenance. Le crâne, c’est la tête pensante, c’est l’habitacle de l’âme, c’est le réceptacle de la volonté… et bien des peuples l’ont compris. L’orner, la couvrir ou la recouvrir, c’est protéger bien souvent l’essence même de soi. C’est pourquoi presque tous créèrent des attributs pour la tête. Le musée lyonnais remercie, par cette majestueuse exposition de près de trois cent trente-cinq coiffes sur les cinq cent vingt de la donation, le collectionneur et homme de goût pour ce cadeau exceptionnel. Du Pérou ancien au XXe siècle, c’est une histoire complète qui s’étale devant nos yeux, un « voyage immobile, [une] aventure intérieure et mentale » qui se fait le porte-parole de l’immense diversité culturelle et esthétique humaine, par le biais d’un simple objet quotidien. Chapeau !

Amazonie sur mer

Amazonie sur mer

Du 15 Juin 2019 au 19 Janv 2020

NANTES—Depuis déjà quelques années, le musée d’Histoire de Nantes du château des ducs de Bretagne pratique une politique muséale très diverse : est-ce son ouverture sur la mer qui lie l’histoire de la ville et du musée aux horizons lointains ? En tout cas, cela ne peut être que pour notre bonheur. Cette saison, départ vers l’Amazonie, avec l’exposition sensationnelle présentée il y a quelques années au Musée ethnographique de Genève : Amazonie. Le chamane et la forêt, qui aura lieu du 15 juin 2019 au 19 janvier 2020. L’occasion de voir ou revoir les merveilles du musée suisse en termes de plumasseries et de collections d’Amazonie, une région du territoire sud-américain souvent ignorée en ce qui concerne l’art. L’histoire de ces parures et de ces décors dévoile au spectateur les pratiques chamaniques de la symbiose du monde des hommes et de la nature. Un exemple à suivre, à une époque qui se veut tournée vers l’écologie.

Voir toutes les news récentes (12 elem.)