Livres: Filtrer par types
Catalogues
Guides
Livres
CD's
DVD's
*Décocher les types à exclure
Livres: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
Livres: Filtrer par langues
Français
Anglais
Autre
*Décocher les types à exclure
Livres: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

Tous les livres couverts

Tous (334)
A la une (8)
Filtrer par...
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Langue
  • .
  • Mot-clé
Jean Malaurie, un Homme Singulier

Jean Malaurie, un Homme Singulier - (FRANÇAIS)

Jan Borm
éditions du Chêne

Cet ouvrage rend hommage à Jean Malaurie, anthropogéographe, penseur et homme d’action. Il permet de découvrir l’itinéraire “initiatique” de cet homme d’exception dont le nom demeurera à jamais attaché au Grand Nord et à ses peuples. Pas à pas, Jan Borm - maître de conférence en littérature anglo-saxonne - nous conduit sur les traces de cet homme singulier, du désert du Hoggar au Groenland, du monde des premiers temps de la genèse - qu’il étudia en tant que paléoanthropologue - au chamanisme des Inuit. Jean Malaurie a dirigé trente missions solitaires du Groenland au Canada, du détroit de Béring à la Sibérie nord-orientale, avant de fonder l’Académie polaire d’État de Saint-Pétersbourg et de s’engager dans la formation des élites autochtones de la Sibérie de demain. Un livre indispensable pour comprendre l’un des grands penseurs de notre temps, fondateur de l’incontournable collection Terre Humaine.

Karl von den Steinen : Les Marquisiens et leur art. L’ornementation primitive des mers du Sud. Vol. I. Tatouage. Vol. II. Plastique

Karl von den Steinen : Les Marquisiens et leur art. L’ornementation primitive des mers du Sud. Vol. I. Tatouage. Vol. II. Plastique - (FRANÇAIS)

Helma Arcosanzo
Musée de Tahiti et des Îles

Docteur en médecine, spécialisé en psychiatrie, Karl von den Steinen (1855-1929) enseigne à Berlin quand, en 1897, le Musée ethnographique lui ayant confié la mission de combler un vide significatif dans la connaissance des peuples, il organise une expédition aux îles Marquises où il séjournera d’août 1897 à février 1898. En 1925-1928, il publie à Berlin Die Marquesaner und ihre Kunst, une somme en trois volumes justement célèbre par le remarquable recueil de motifs de tatouages traditionnels qui constitue l’essentiel du premier volume. L’oeuvre de Karl von den Steinen est une référence majeure pour tous ceux qui s’intéressent à la civilisation marquisienne et, plus généralement à la Polynésie orientale. Au cours de son séjour dans l’archipel, Karl von den Steinen a effectué un travail remarquable de collecte de mythes, légendes et traditions ainsi qu’un relevé scrupuleux des diverses formes d’expression artistique, autant de manifestations menacées alors de disparaître sous les coups portés par la colonisation. Parus à Berlin à partir de 1925, les résultats de cette enquête approfondie ont aussitôt connu un succès mérité. Malheureusement, publiés en allemand et parcimonieusement réédités, ils sont longtemps restés peu accessibles aux lecteurs francophones. La publication d’une première traduction française, à l’initiative du musée de Tahiti et des Îles, constitue donc un événement d’une grande portée. Abondamment illustrés et fruit d’une méthodologie rigoureuse, ces deux premiers volumes (l’ensemble en compte trois) restituent toute la richesse du travail de Karl von den Steinen.

Kastom: Art of Vanuatu

Kastom: Art of Vanuatu - (ANGLAIS)

Crispin Howarth
National Gallery of Australia

Il s’agit du catalogue de l’exposition éponyme présentée à la National Gallery of Australia jusqu’au 16 juin et dont ce magazine s’est déjà fait largement écho. Si vous avez aimé notre article, vous adorerez ce livre. Il contient plus de cinquante sculptures (et quelques textiles et peintures)provenant du groupe d’îles de Vanuatu, anciennement appelé « Nouvelles-Hébrides ». De nombreuses oeuvres ont été collectées au début des années 1970 par Jean Michel Charpentier, un ethnologue de terrain qui travaillait sur les îles d’Ambrym et Malekula pour le compte du Commonwealth Arts Advisory Board. Bien que Charpentier se soit lancé dans cette activité relativement tard, il put acquérir un ensemble d’objets remarquables, présentés ici pour la première fois de manière formelle. La photographie est exceptionnelle et le texte est à la fois informatif et attrayant. Pour quiconque s’intéressant à l’art d’Océanie, ou même à l’art en général, ce très beau catalogue est indispensable, surtout si vous ne pouvez pas vous rendre à Canberra pour assister à l’exposition.

Kongo Kingdom Art from ritual to cutting edge

Kongo Kingdom Art from ritual to cutting edge - (ANGLAIS)

M.L. Félix & F. Van Noten & N. Batulukisi & C. Meur & H.C.C. Lu & C. Tsong-Zung & K. Brown & N. Maurer
Marc Léo Félix

Il s’agit du catalogue de l’exposition du même nom présentée en Chine de janvier à octobre 2004 qui pour la première fois permet aux Chinois de découvrir l’art de l’ancien du royaume du Congo à travers des objets représentatifs de son histoire et de sa culture. A l’aide d’une mise en page particulièrement dynamique, les grandes étapes historiques du Congo sont présentées, de la préhistoire aux créations contemporaines. On évoque aussi le regard porté par le monde européen, et notamment celui des artistes sur ces créations africaines. Les grands thèmes qui structurent la vie et la société congolaise sont repris: croyance, rituels, ancêtres, etc... et illustrés par 300 pièces des pays de l’ancien royaume (RD Congo, Angola, Gabon, R.P. Congo) provenant de collections privées et publiques renommées.

Kota

Kota - (FRANÇAIS / ANGLAIS)

Louis Perrois
5 Continents

Après Fang, publié en 2006 et Punu, en 2008, ce troisième opus vient clore la trilogie dédiée aux arts du Gabon publiée par 5 Continents. Avec son format « poche » propre à la série et ses soixante planches couleurs illustrant des exemples éloquents des principaux groupes et styles kota, cet ouvrage s’impose d’emblée comme un bel outil pratique pour les collectionneurs en herbe et les amateurs plus aguerris. Si la sélection iconographique ne prétend pas à l’exhaustivité (impossible dans ce format), elle a le grand mérite de s’intéresser à parts égales aux canons du genre, aux pièces de collectionneurs privés présentes sur le marché il y a peu et aux oeuvres plus méconnues conservées dans des musées de par le monde – de Lisbonne à Périgueux en passant par Anvers. Les figures de reliquaire ont la part belle dans l’ouvrage mais Louis Perrois dédie tout de même deux chapitres aux sculptures en pied et aux masques. Il offre au lecteur un intéressant prologue autobiographique et narratif de sa propre expérience en pays Kota, à la fin des années 1960, « relativement tard » comme il l’avoue lui-même, mais finalement à temps pour pouvoir observer les dernières expressions de leur culture traditionnelle encore vivante.

L'âme de l'Afrique. Masques et sculptures

L'âme de l'Afrique. Masques et sculptures - (FRANÇAIS)

Serge Diakonoff
Editions de l'Amateur

Peintre et décorateur (pionnier notamment du body art), Serge Diakonoff collectionne depuis qu'il a 20 ans (il est né en 1933 à Genève) l'art africain. Sa collection, riche de 900 pièces d'une grande diversité, est largement représentée dans cet ouvrage qui peut être considéré comme un bilan de ce collectionneur éclectique et passionné; c'est à travers son regard de peintre et dans un grand format à l'iconographie particulièrement riche, puisque l'ouvrage compte presque 500 reproductions, qu'il dévoile une partie de ces objets rassemblés au fil de 5 décennies. La réédition de cet ouvrage initialement publié en 2006 est augmentée de 80 pages et 150 photos, présentant des pièces généralement inédites. Les légendes, très détaillées, abondent d'informations sur les significations cultuelles de pièces reproduites, sans pour autant se limiter à leur dimension symbolique; le regard du peintre intervient en effet pour proposer des explications techniques aux formes des masques et sculptures (des hypothèses d'explication aux stries des masques kiwfebe ou à la concavité des reliquaires kota contribuent ainsi à l'intérêt et l'originalité de l'ouvrage). Le sommaire décline un nombre impressionnant d'ethnies dont certaines très rarement représentées, et l'organisation de l'ouvrage, par cette succession de petits textes relatifs aux pièces choisies, en permet une lecture agréable, discursive et aléatoire.

L'Architecture précolombienne en Mésoamérique

L'Architecture précolombienne en Mésoamérique - (FRANÇAIS)

Maria Teresa Uriarte
Hazan

Les éditions Hazan publient un magnifique ouvrage consacré à l'architecture précolombienne. L'on y apprend ainsi les « messages cachés » délivrés par ces pyramides et autres temples aux escaliers vertigineux. De leur revêtement polychrome à leur symbolisme cosmique, rien n'est ignoré par les auteurs de l'ouvrage, parmi lesquels Maria Teresa Uriarte, la très érudite directrice de l'Institut de recherches esthétiques de l'Université autonome de Mexico.

L'art de l'Himalaya dans les collections privées

L'art de l'Himalaya dans les collections privées - (FRANÇAIS)

Alain Bovis
Galerie Alain Bovis

« Ce livre est à la fois un parcours d’initiation à la qualité des oeuvres de l’Himalaya et un parcours esthétique illustrant mon regard sur ces oeuvres. Ici le sacré est omniprésent ! Les monastères s’accrochent aux montagnes pour élever les esprits. Les hommes s’efforcent d’apprivoiser l’immensité du toit du monde et les dieux ne sont jamais très loin. Les Chamanes, en grand nombre, cohabitent avec Brahmanes et Lamas. C’est le berceau du bouddhisme, et avant encore, de l’ancienne religion bon-pô, enracinée dans l’animisme. Forts de leurs croyances, les hommes perpétuent l’art de la sculpture, que ce soit pour honorer le dieu d’un temple, protéger un pont ou faire danser les masques. Cette ancienne culture himalayenne, enrichie par l’inspiration des sculpteurs pendant des siècles, exprime la vie des hommes avec une remarquable intensité. » Alain Bovis Un livre de 140 pages publié en français. En vente sur https://tribalart.store au tarif de 75€. Réduction spéciale de 10% pour les abonnés à Tribal Art magazine.

L'art du cuir en Mauritanie

L'art du cuir en Mauritanie - (FRANÇAIS)

Marie-Françoise Delarozière
Edisud

Fidèle à sa vocation méditerranéenne, Edisud publie chaque année de nouveaux titres qui viennent élargir la ligne éditoriale consacrée à la Méditerranée (Monde arabe et berbère en particulier). L'art du cuir en Mauritanie est un joli petit livre, riche en illustrations et très informatif. Marie-Françoise Delarozière a passé dix- huit années dans ce pays, et c'est sur le mode narratif qu'elle raconte cet art quotidien raffiné qu'est celui du cuir. Ce sont ses croquis colorés qui viennent illustrer un ouvrage utile pour tous ceux qui collectionnent ces objets.

L'homme blanc: Les représentations de I'Occidental dans les arts non européens

L'homme blanc: Les représentations de I'Occidental dans les arts non européens - (FRANÇAIS)

Nicolas Menut
Editions du Chêne

Voici un livre fort salutaire, car conçu manifestement pour toucher un large public. Jeune anthropologue chargé des acquisitions documentaires au musée du quai Branly, Nicolas Menut a répertorié une large palette de documents non européens mettant en scène l'homme blanc sous toutes ses facettes : monarque, soldat, matelot, missionnaire... De l'Afrique à l'Océanie, en passant par les Amériques et l'Asie, c'est ainsi tout un corpus d'images souvent inédites qui défilent sous nos yeux, reflétant la fascination, l'effroi ou la haine distillée par cet « Autre au teint pâle » que les « Sauvages » intégrèrent peu à peu dans leur univers symbolique et artistique. Si le continent noir se taille la part du lion (des plaques de bronze du royaume de Bénin à la sculpture dite « colon »), l'Amérique du Nord n'est pas en reste avec ces gravures sur dents de morse des Eskimo d'Alaska, ou ces vestes sioux illustrant un combat entre un grand chef indien et un soldat européen. Paravents japonais sur lesquels glissent les noires silhouettes des missionnaires jésuites, planches henta des îles Nico-bar, effigie yoruba représentant la reine Victoria..., les documents abondent et inversent enfin le point de vue. D'acteur, l'homme blanc est devenu sujet d'observation et de représentation ! Juste retour des choses...