News: Filtrer par dates
Entre le...
...et le...
News: Filtrer par types
Expositions
Salons/foires
Conférences
Ventes publiques
Signatures
*Décocher les types à exclure
News: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
News: Filtrer par lieu
*Entrer une localisation géographique (un continent, un pays, un état ou une ville)
News: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

News récentes

Tous (42)
A la une (8)
Filtrer par...
  • Date
  • .
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Lieu
  • .
  • Mot-clé
Hawaï

Hawaï

Du 14 Oct 2017 au 13 Mai 2018

Dans cette exposition, le Linden-Museum fait la part belle à la culture et à l’histoire des premiers habitants d’Hawaï. La présentation retrace près de 250 ans d’art hawaïen, allant de l’arrivée des Européens à la scène artistique d’aujourd’hui. Deux cents objets et oeuvres d’art ont été rassemblés pour l’occasion, provenant des collections du Linden-Museum ou d’autres musées allemands et européens. L’ensemble donne un bon aperçu des savoirfaire ancestraux, des procédés artistiques, ainsi que des aspects politiques et religieux de la société hawaïenne primitive. Le parcours explore aussi les liens actuels entre certaines expressions esthétiques importantes du passé, comme la danse (hula) ou le tatouage (kakau), et la vie culturelle aborigène d’aujourd’hui. Il se clôt par le travail de six artistes aborigènes contemporains.

Art aborigène. Territoires de Rêves

Art aborigène. Territoires de Rêves

Du 01 Déc 2017 au 20 Mai 2018

Cette exposition met à l’honneur l’art aborigène contemporain. Elle présente plus de cent oeuvres, pour la plupart issues de la collection Bérengère Primat. Elle illustre toute la diversité, la richesse et la vitalité de cet art qui trouve ses racines dans une culture âgée de soixante-cinq mille ans, mais qui n’a acquis ses lettres de noblesse dans la sphère de l’art occidental que dans les années 1970. L’art aborigène soulève de nombreuses questions ethnographiques, artistiques, politiques ou écologiques, à l’image du travail des tisseurs de Ghost Nets. Ces artistes des îles du détroit de Torres créent des oeuvres à partir de filets de pêche synthétiques perdus ou abandonnés en mer et qui détruisent le fragile écosystème marin dont leur communauté dépend. Depuis la nuit des temps, les artistes aborigènes représentent le Rêve et les voyages créateurs des ancêtres du Rêve, base de la loi des hommes. Ces thèmes, ainsi que celui du lien réciproque entre les hommes et la terre (et la mer) servent de fil conducteur à l’exposition. Celle-ci s’articule en cinq parties : le territoire du Rêve, la terre d'Arnhem et ses oeuvres sur écorce, l’art des déserts australiens et l’école de Papunya Tula, l’art du Kimberley − où se retrouve souvent le Serpent Arc-en-ciel, symbole de fertilité − et l’art des « filets fantômes » (évoqué plus haut). Le visiteur découvre ainsi un art qui, s’il est immémorial, a su se renouveler en intégrant de nouvelles techniques, tout en conservant sa puissance spirituelle unique.

Les Mentawai d'Indonésie

Les Mentawai d'Indonésie

Du 20 Oct 2017 au 27 Mai 2018

Cette exposition a vu le jour grâce à un don récent d'une partie de la collection de l'anthropologue Reimar Schefold au Museum Volkenkunde (https://volkenkunde.nl) de l’université de Leyde, où il a enseigné l’anthropologie culturelle et la sociologie de l’Indonésie. Les visiteurs peuvent y découvrir les traditions anciennes et la culture contemporaine de l’un des peuples indigènes les mieux préservés au monde: les Mentawai. Ce peuple vit depuis des siècles sur les îles de l’archipel de Mentawai, situé à environ 150 km au large de la côte ouest de l’île indonésienne de Sumatra. Leurs croyances religieuses continuent de façonner leurs pensées et leurs actes. Animistes, ils croient que tout dans la nature, y compris les végétaux et les objets, possède une essence spirituelle et mérite d’être traité avec respect. Il en découle un principe de vie simple et en harmonie avec l’environnement. L’exposition s’intéresse en particulier à la manière dont les traditions perpétuent leurs valeurs. Dans quelle mesure les Mentawai souhaitent-ils s’inscrire dans la mondialisation ? Les traditions anciennes peuvent-elles cohabiter avec un mode de vie moderne ? Elle coïncide avec la publication du livre de Reimar Schefold "Toys for the Souls: Life and Art on the Mentawai Islands" (http://www.tribalartmagazine.com/fischbacher/art-books/?a=view&id=382&lang=fr). Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez dans Tribal Art Magazine 85 l'interview exclusive de Reimar Schefold.

"The Great Inka Road: Engineering an Empire"

Du 01 Oct 2015 au 01 Juin 2018

Le Smithsonian’s National Museum of the American Indian présente "The Great Inka Road: Engineering an Empire", la première exposition bilingue d’envergure sur l’une des plus grandes civilisations d’Amérique du Sud. Elle explore les raisons qui poussèrent les Incas à construire cette route il y a plus de 500 ans. Réalisée sans instruments en métal, sans roues et sans animaux de trait pour déplacer de gros blocs de pierres, cette route s’impose comme l’une des plus grandes prouesses en matière de construction. Pendant les cent ans où elle fut empruntée par les Incas, de sa création au XIVe siècle jusqu’à l’invasion des Espagnols en 1532, cette voie fut un axe majeur de communication et de transport ainsi qu’un instrument important pour le contrôle politique et administratif de l’empire. Après l’arrivée des Espagnols, la route perdit sa fonction politique mais conserva une valeur symbolique en tant qu’espace sacré pour les populations indigènes. À l’aide de photos, de cartes, de maquettes et de centquarante objets, cette exposition s’intéresse à d’importants concepts de la cosmologie des Andes tels que les principes de la réciprocité, de la dualité et de l’intégration.

Best Of – Un regard sur les collections au MEB

Best Of – Un regard sur les collections au MEB

Du 14 Sept 2016 au 01 Juin 2018

Découvrez une sélection inédite d'archives et d'oeuvres issues des collections pour la plupart nationales du musée d’Ethnographie de l’université de Bordeaux ! Jusqu’au 1er juin 2018, divers objets provenant du monde entier évoquent l’histoire et les missions de cette institution centenaire, second musée d’ethnographie ouvert en France après celui du Trocadéro. Tout en parcourant les siècles, le visiteur fait connaissance avec les fondateurs et les collaborateurs du musée et saisissent les enjeux de la collecte ethnographique. Plus d'infos sur : https://meb.u-bordeaux.fr

Bijoux... entre autres

Bijoux... entre autres

Du 13 Déc 2017 au 03 Juin 2018

"Sieraden : makers en dragers", qui se tient au Museum Volkenkunde, à Leyde, dès le 13 décembre 2017, veut être une ode aux fabricants de bijoux. L’exposition présente plus de mille objets provenant du monde entier. Elle explore aussi bien les usages que les techniques de fabrication ou les histoires qui se cachent derrière chaque joyau. Bijoux en or, argent, pierres précieuses mais aussi parures en verre, coquillage, graines ou fruits… elle regroupe les plus belles pièces de quatre musées ethnographiques néerlandais. Une partie de l’exposition est également consacrée à des créations contemporaines, inspirées de traditions ancestrales. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://volkenkunde.nl

Culture enroulée : l'art de la vannerie des autochtones d'Amérique du Nord

Culture enroulée : l'art de la vannerie des autochtones d'Amérique du Nord

Du 10 Sept 2016 au 26 Août 2018

Les panniers furent l'une des premières formes d'art dans les Amériques, avec des fragments de panniers trouvés en Californie et dans le Sud-Ouest datant d'il y a 9400 ans. Au fil des millénaires, les autochtones nord-américains ont développé des techniques élaborées et des designs complexes travaillés à l'aide de matériaux locaux allant du foin, en Floride, à la cendre noire dans le Nord-Esy, en passant par l'herbe du daim" en Californie. Ces matériaux étaient sacrés pour les vanniers et les utilisateurs de ces récipients spéciaux. Et la manière même dont chacun était fait relevait également du sacré, l'opération d'enroulement symbolisant pour beaucoup de groupes le chemin de l'émergence humaine des entrailles de la terre et le mouvement des esprits entre les royaumes. Cette exposition explore l'intersection entre matériel, réalisation et signification dans le fragile art de la vannerie parmi les peuples du Sud-Est au Sud-Ouest et jusqu'à l'Arctic.

Carnets de collections

Carnets de collections

Du 16 Mai 2017 au 02 Sept 2018

Lors d'un voyage dans le temps, le Musée des Confluences de Lyon vous invite à découvrir la façon dont ses collections se sont créées et leurs multiples contributions à la recherche scientifique. L’exposition remonte jusqu’au XIXe siècle lorsque, dans un contexte d’innovation et de colonisation, les objets acquièrent une valeur scientifique. Des explorateurs en tous genres, avertis ou amateurs, collectent alors des objets provenant d’Asie, d’Afrique et d’Océanie. Ainsi, masques, vêtements, armes, objets usuels ou rituels, etc. documentent ces contrées jusque-là inconnues. Les marchands naturalistes, les antiquaires et les collectionneurs privés deviennent également d’importants fournisseurs et donateurs du musée. Enfin, le parcours vous conduit à vous interroger sur ce qui est conservé aujourd’hui et sur le patrimoine de demain.

Le Ramanyana raconté par les masques Rajbanchi

Le Ramanyana raconté par les masques Rajbanchi

Du 22 Déc 2017 au 28 Oct 2018

Du 22 décembre 2017 au 28 octobre 2018, cette exposition vous plonge dans les contrées du nord de l’Inde et du sud du Népal. Elle est née d’un rêve : créer un musée au Népal qui met à l’honneur les arts des minorités ethniques népalaises ou avoisinantes. Un ensemble de 90 masques anciens évoque le Ramayana. Cette longue épopée mythologique raconte le combat de Rama afin de récupérer sa femme, Sita, enlevée par Ravana, roi démon de Ceylan à 10 têtes, avec l’aide d’Hanuman et de son armée de singes. Elle est commémorée lors de spectacles interprétés par des habitants qui, durant plusieurs jours, jouent les évènements majeurs de cette histoire en se grimant ou se masquant. Quelques peintures du Mithila et une série de textiles du Bhoutan viennent enrichir la collection qui offre un large panorama de la production artistique d’un peuple trop souvent ignoré. L’exposition se tient à la Fondation Bernard et Caroline de Watteville à Crans-Montana en Suisse. Plus d'informations sur le site : www.art-et-collections.ch

Touaregs, récits nomades

Touaregs, récits nomades

Du 17 Oct 2017 au 04 Nov 2018

Noble et chevaleresque ou sanguinaire et sauvage, l’image des Touaregs qu’ont les Occidentaux s’est construite lors de la colonisation et est encore ancrée dans les esprits. Le Musée des Confluences propose de rompre avec les stéréotypes et dévoile ce peuple dans toute sa complexité et son dynamisme. La première partie de "Touaregs, récits nomades" s’articule autour d’aquarelles de Paul-Elie Dubois, de documents d’archives et d’objets populaires. Son coeur fait ensuite la part belle aux bijoux et aux amulettes offerts par l’association Masnat en 2015. À travers des parures et divers objets d’artisanat, le visiteur s’immerge dans l’univers esthétique touareg, caractérisé par une sobriété, un équilibre, une géométrie et un champ de couleurs si particulier. Des extraits de poésie accompagnent tout le parcours. Enfin, l’exposition aborde la manière dont les Touaregs détournent aujourd’hui les codes traditionnels pour réaffirmer leur identité. Comme les bijoux qu’ils adaptent aux usages occidentaux, ils se réapproprient l’image occidentale idéalisée pour diffuser leur culture, faire connaître leurs revendications et entrer dans une nouvelle forme de résistance.