News: Filtrer par dates
Entre le...
...et le...
News: Filtrer par types
Expositions
Salons/foires
Conférences
Ventes publiques
Signatures
*Décocher les types à exclure
News: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
News: Filtrer par lieu
*Entrer une localisation géographique (un continent, un pays, un état ou une ville)
News: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

News récentes

Tous (49)
A la une (8)
Filtrer par...
  • Date
  • .
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Lieu
  • .
  • Mot-clé
Nouvelles acquisitions au LACMA

Nouvelles acquisitions au LACMA

Du 22 Avr 2018 au 22 Avr 2019

Depuis 1986, le Comité des Collectionneurs du Los Angeles County Museum of Art (LACMA) organise une collecte de fonds annuelle pour l’acquisition d’oeuvres d’art. Cette année, l’événement s’est déroulé en deux jours, avec notamment des présentations données par des conservateurs, des dîners privés organisés chez de fervents sympathisants du LACMA et une soirée de gala lors de laquelle les membres du Comité ont voté pour les oeuvres qu’ils souhaitaient voir intégrer la collection permanente du musée. Les quatre-vingt seize votants ont récolté plus de trois millions de dollars, une somme qui leur a permis d’effectuer dix acquisitions, dont deux destinées à enrichir la collection d’art africain du musée. La première concerne une statue monumentale Ijo du Nigeria parmi les plus expressives du genre représentant l’esprit de la forêt. Elle avait été la pièce maîtresse de l’exposition Tradition as Innovation in African Art organisée au LACMA en 2008. Pourvue de sept têtes et quatorze yeux, elle souligne la multiplicité des points de vue que le LACMA veille à faire valoir. La seconde acquisition est un ensemble de vingt-neuf peintures sur écorce battue des Mbuti de République démocratique du Congo. Peintes par des femmes, ces oeuvres font la part belle à l’asymétrie et à la dissonance visuelle qui, d’une part, reproduisent l’imagerie de la forêt tropicale d’Ituri, l’endroit où les Mbuti vivent, et d’autre part, s’ajustent aux rythmes polyphoniques syncopés de leur musique. Ce groupe de peintures offre un contrepoint approprié à la splendide collection de textiles de prestige en velours Kuba, donnée par le Comité des Collectionneurs en 2009.

Le musée spiritain des arts africains ouvre ses portes!

Le musée spiritain des arts africains ouvre ses portes!

Du 25 Nov 2018 au 25 Avr 2019

Le Musée Spiritain des arts africains vient d’annoncer son ouverture officielle à partir du 25 novembre 2018. La Congrégation du Saint-Esprit, désireuse de protéger son patrimoine et de le rendre accessible à tous, a souhaité un musée flambant neuf afin de conserver celui-ci au mieux et de le mettre en valeur. Cette société missionnaire catholique a récolté par ses contacts directs avec les populations locales africaines, depuis le milieu du XIXe siècle, des objets d’art africains dont certains chefs-d’oeuvre du Gabon ou du Congo. Un travail approfondi de recherche et de récolement, mené avec l’aide de Nicolas Rolland, conseiller scientifique du musée et marchand et expert d’art africain, a permis de recenser ces collections et dénicher des oeuvres majeures de l’art africain, qui méritent désormais un détour par la Drôme. Le musée spiritain des arts africain est situé au sein de la communauté spiritaine Saint-Joseph, à Allex dans la Drôme (France).

Réflexions sur l'art de Nouvelle-Zélande à Munich

Réflexions sur l'art de Nouvelle-Zélande à Munich

Du 12 Oct 2018 au 28 Avr 2019

Reflections. Maori Art and Helme Heine’s View on New Zealand est la nouvelle exposition temporaire du Museum Fünf Kontinente. Présentée jusqu’au 28 avril 2019, elle se propose d’exposer différents points de vue et « réflexions » sur l’art de la Nouvelle-Zélande. La première perspective est politique : Helme Hein, artiste et illustrateur satirique allemand de renom, prend un malin plaisir à croquer les contradictions de son pays d’adoption. La deuxième partie rend hommage à son ami et voisin Cliff Whiting, artiste graveur de Nouvelle-Zélande décédé en 2017, qui se fait l’écho et le répondant de son collègue européen. Enfin, le musée s’empare de l’ultime pendant de la démonstration en exposant certaines des plus anciennes pièces de sa collection, qui se trouvent être maories. En consonance avec les travaux des artistes contemporains, volutes de pierre vertes et gravures entrelacées sur bois se font les porte-paroles de toute la richesse esthétique de ces terres lointaines. Comme l’annonce l’exposition, les oeuvres modernes sont le reflet des chefs-d’oeuvre anciens par leur aspect, leurs histoires, leur dualité.

Hawaï revisitée au Linden Museum

Hawaï revisitée au Linden Museum

Du 03 Oct 2018 au 05 Mai 2019

Un nouveau dialogue entre art contemporain et art ancien traditionnel… C’est au tour du Linden- Museum de se prêter au jeu, avec cette exposition sur Hawaï, son histoire, son art, sa production et ses problématiques actuelles, le tout confronté aux collections du XVIIIe siècle inédites de James Cook conservées à l’université de Göttingen. La dernière reine hawaïenne déchue suite aux pressions étatsuniennes en 1893, malgré une résistance farouche de ses habitants, le territoire connut par la suite une histoire tourmentée. Jusqu’au 5 mai, Hawai’i revisité. La collection James Cook à Göttingen en dialogue avec l’art contemporain fait le tour de la question sur l’île tant convoitée. Une occasion de découvrir ou redécouvrir des chefs - d’oeuvre tels que le ki’i hulu manu de Cook, la saisissante image divine en plumes rouge vif, les casques de plumes de noblesse mahiole ou encore des bracelets de danseurs en défense et en corne. A voir au Linden Museum de Stuttgart jusqu'au 5 mai 2019.

Rapa Nui à Hawaï

Rapa Nui à Hawaï

Du 03 Nov 2018 au 05 Mai 2019

Le Bernice Pauahi Bishop Museum présente une nouvelle exposition qui explore les merveilles de Rapa Nu. En montrant les importantes collections en culture et sciences naturelles de l’île du Bishop Museum, Rapa Nui: The Untold Stories of Easter Island s’inspire des études récentes menées par des chercheurs et des collaborateurs du Bishop Museum pour mettre en lumière des histoires peu connues à propos de l’île. Plus de cent cinquante trésors culturels et spécimens biologiques jamais vus de la collection du musée sont exposés ensemble pour la première fois. Dans l’installation, un certain nombre de moai emblématiques sont rejoints par le plus grand ensemble d’artefacts conservés dans une unique collection gravées avec l’énigmatique écriture rongo rongo. Cette écriture, qui a échappé au déchiffrement, était inscrite dans des tablettes et des bâtons en bois. Des ornements tels que des ua (bâtons de cérémonie), des rei miro (plastrons) et des coiffes à plumes complexes témoigneront de la compétence et du talent artistique des artistes rapanui. L’un des points forts de l’exposition sera la collection de trente kai kai du musée, utilisés pour transmettre des traditions orales et raconter des histoires, qui fut collectée en 1934-1935 par l’ethnographe Alfred Métraux auprès d’Amelia Tepano, la plus reconnue des expertes culturelles à l’époque de sa visite. Rapa Nui: The Untold Stories of Easter Island est accompagnée par l’exposition complémentaire du Bishop Ka U‘i: Contemporary Art from Rapa Nui, organisée par Macarena Onate et présentant les oeuvres de huit artistes basés à Rapa Nui qui explorent l’identité, la politique et l’environnement rapanui, ainsi que d’anciennes formes d’art à travers les médias contemporains, notamment la sculpture, la photographie et la peinture.

Artistic Encounters with Indigenous America

Artistic Encounters with Indigenous America

Du 03 Déc 2018 au 13 Mai 2019

Une exposition au Metropolitan Museum of Art explorera la manière dont des artistes européens et américains ont représenté les nord-américains autochtones dans des dessins, estampes, aquarelles, photographies et de l’art populaire éphémère du XVIIe au début du XXe siècle. À travers quarante-cinq exemples de la collection du Met, l’exposition retracera l’évolution de cette imagerie complexe au fi l du temps, en soulignant la manière dont elle a contribué à la création et à la diffusion de mythes et d’idées fausses sur les peuples autochtones, en justifiant souvent dépossession, destruction culturelle et génocide. Des représentations stéréotypées de prétendus guerriers sauvages et de princesses indiennes aux représentations romantiques d’une « race en voie de disparition », ces oeuvres révèlent l’influence omniprésente de l’Amérique indigène sur l’imaginaire euro-américain. Artistic Encounters with Indigenous America est visible du 3 décembre 2018 au 13 mai 2019, et présente un contrepoint intéressant à Art of Native America: The Charles and Valerie Diker Collection, dont il est question ailleurs dans le présent numéro.

Asen : Mémoires de fer forgé au Musée Barbier-Mueller

Asen : Mémoires de fer forgé au Musée Barbier-Mueller

Du 21 Nov 2018 au 26 Mai 2019

Pour sa rentrée hivernale, le musée Barbier-Mueller de Genève met à l’honneur une tradition artistique bien ancrée en Afrique occidentale, tout particulièrement dans l’ancien royaume du Dahomey : les autels en fer connus sous le nom d’asen. L'exposition temporaire intitulée "Asen : Mémoires de fer forgé dans l’Art Vodun du Dahomey" lève le voile sur ces sculptures saisissantes, vouées à rendre hommage aux défunts, et qui se sont développées principalement au Togo, Bénin et Nigéria. Sorte d'autel portatif dont les divers et très variés motifs divers se rapportant aux défunts aident à perpétuer la mémoire de ces illustres ancêtres, les asen, se transforment au fil des offrandes et deviennent à leur tour des moyens de perpétuer le dialogue entre vivants et morts. Comprenant des sculptures en fer d’Afrique et d’ailleurs parmi les plus belles en leur genre, la collection Barbier-Mueller offre au visiteur une occasion unique d’observer ces pièces incroyables de plus près ; des oeuvres dont les détails dans la construction et la dimension figurative en disent long sur l’identité de chaque artiste.

"Sous un autre jour" au Musée d’Anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique

Du 22 Juin 2017 au 03 Juin 2019

Cette exposition inaugurale célèbre l’ouverture au Musée d’Anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique, à Vancouver, d’une nouvelle galerie dédiée aux arts amérindiens de la côte du Nord-Ouest de l’Amérique. Plus de 110 oeuvres d’art historiques aborigènes particulièrement abouties y sont présentées sous un jour nouveau. "In a Different Light: Reflecting on Northwest Coast Art" marque aussi le retour de nombreux objets en Colombie-Britannique qui, depuis le XIXe siècle, sont passés de musées en collections privées, hors de leur communauté. Cette exposition vise à leur redonner une histoire, à travers le regard d’artistes et de membres des Premières Nations et à permettre à ces peuples de se reconnecter à leurs origines. Transcendant l’idée même d’art ou d’artisanat, ces objets offrent de précieuses informations sur les liens entre les Amérindiens et leurs terres. L’exposition met en lumière leur compréhension du monde, ainsi que toute la créativité et l’inventivité dont ils faisaient preuve.

Le musée Royal de l'Afrique centrale de Tervuren rouvre ses portes!

Le musée Royal de l'Afrique centrale de Tervuren rouvre ses portes!

Du 08 Déc 2018 au 08 Juin 2019

Le 9 décembre prochain, le musée Royal de l’Afrique Centrale de Tervuren en Belgique rouvrira ses portes après cinq ans de fermeture pour travaux. Conservé dans son écrin d’origine, le musée étale sur près de 11 000 mètres carrés ses chefs-d’oeuvre de l’art africain et propose un dialogue entre les artistes africains vivants et les maîtres d’oeuvres iconiques des temps anciens. Le hors-série annuel de Tribal Art magazine est consacré à cet événement incontournable qui célèbre un nouveau départ. Découvrez les premières pages en activant le lien suivant: http://www.tribalartmagazine.com/magazine-666608-apercu-2 Ou recevez-le GRATUITEMENT en vous abonnant à Tribal Art magazine.

Art du Suriname à Zurich

Art du Suriname à Zurich

Du 01 Juill 2018 au 16 Juin 2019

Heinrich Harrer est principalement connu pour ses talents d’alpiniste, mais, féru de grands voyages, parmi lesquels on dénombre la Nouvelle-Guinée, le Brésil, le Suriname et l’Asie, il fut aussi collectionneur et explorateur et amassa près de mille cinq cents objets des plus divers, mais tous témoins vivaces des peuples qui les ont fabriqués, autant que de la vie de leur acquéreur, à qui le Musée de l’université de Zurich, qui en a hérité, rend hommage. Harrer collecta minutieusement ses objets : documenté, chacun d’eux a sa photo, son entrée dans un journal, et souvent, il est accompagné d’un petit fi lm. Une importante collection d’objets du Suriname datée de 1966 clôture l’exposition. Acquis à Samakaa dans un territoire reculé de l’occupation hollandaise, ces objets de la vie quotidienne témoignent de l’histoire mouvementée de leur peuple.