News: Filtrer par dates
Entre le...
...et le...
News: Filtrer par types
Expositions
Salons/foires
Conférences
Ventes publiques
Signatures
*Décocher les types à exclure
News: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
News: Filtrer par lieu
*Entrer une localisation géographique (un continent, un pays, un état ou une ville)
News: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

News récentes

Tous (34)
A la une (8)
Filtrer par...
  • Date
  • .
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Lieu
  • .
  • Mot-clé
Réflexions sur l'art de Nouvelle-Zélande à Munich

Réflexions sur l'art de Nouvelle-Zélande à Munich

Du 12 Oct 2018 au 28 Avr 2019

Reflections. Maori Art and Helme Heine’s View on New Zealand est la nouvelle exposition temporaire du Museum Fünf Kontinente. Présentée jusqu’au 28 avril 2019, elle se propose d’exposer différents points de vue et « réflexions » sur l’art de la Nouvelle-Zélande. La première perspective est politique : Helme Hein, artiste et illustrateur satirique allemand de renom, prend un malin plaisir à croquer les contradictions de son pays d’adoption. La deuxième partie rend hommage à son ami et voisin Cliff Whiting, artiste graveur de Nouvelle-Zélande décédé en 2017, qui se fait l’écho et le répondant de son collègue européen. Enfin, le musée s’empare de l’ultime pendant de la démonstration en exposant certaines des plus anciennes pièces de sa collection, qui se trouvent être maories. En consonance avec les travaux des artistes contemporains, volutes de pierre vertes et gravures entrelacées sur bois se font les porte-paroles de toute la richesse esthétique de ces terres lointaines. Comme l’annonce l’exposition, les oeuvres modernes sont le reflet des chefs-d’oeuvre anciens par leur aspect, leurs histoires, leur dualité.

Expéditions sud-américaines

Expéditions sud-américaines

Du 11 Nov 2019 au 28 Avr 2019

La céramique précolombienne s’expose au Museo Internazionale delle Ceramiche, qui s’approprie l’exposition tout d’abord orchestrée par la Fondazione Ligabue de Venise. Aztechi, Maya, Inca e le culture dell’antica America (Aztèques, Mayas, Incas et les cultures de l’Amérique antique) est visible jusqu’au 28 avril et retrace, à travers une grande diversité de pièces, l’essentiel des productions des principales cultures de l’Amérique précolombienne. Antonio Aimi et Antonio Guarnotta, commissaires de cette exposition, tentent de nouvelles approches et perspectives de cet art qui n’est pas qu’archéologie. L’exposition cherche à innover avec des sujets moins abordés, tels que la place des femmes dans la société ou bien la conquête du point de vue des vaincus. La démonstration s’efforce également de montrer l’intégralité de la diversité des cultures et artefacts précolombiens, à la fois en Mésoamérique et dans les Andes septentrionales, et de ne pas se focaliser uniquement sur les cultures les plus connues. Une façon de mettre en exergue les points communs que celles-ci peuvent parfois partager.

Voyages... Du Pacifique Nord au Pacifique Sud sur les traces du Capitaine Cook

Voyages... Du Pacifique Nord au Pacifique Sud sur les traces du Capitaine Cook

Du 03 Avr 2019 au 30 Avr 2019

Le printemps parisien sera marqué par le PAD et Paris Tribal mais aussi très certainement par la nouvelle exposition de la Galerie Flak "Voyages... Du Pacifique Nord au Pacifique Sud sur les traces du Capitaine Cook" qui met à l'honneur un ensemble d'oeuvres du Pacifique. Parmi celles-ci, des masques Yu'pik et des ivoires eskimo des civilisations archaïques d'Alaska, un ensemble de sculptures Maori de Nouvelle-Zélande ou encore une rare figure masculine Moai Tangata de l'Île de Pâques provenant de la collection Vérité. Les cultures des mers du Sud seront quant à elles représentées par des sculptures anthropomorphes et de rares figures et ornements pour les cérémonies du Malangan en Nouvelle-Irlande. L'exposition « Voyages… Du Pacifique Nord au Pacifique Sud sur les traces du Capitaine Cook » sera présentée au public pour la première fois au PAD du 3 au 7 avril, ensuite à la galerie pour Paris Tribal (du 10 au 14 avril) et se poursuivra jusqu'à la fin du mois.

Hawaï revisitée au Linden Museum

Hawaï revisitée au Linden Museum

Du 03 Oct 2018 au 05 Mai 2019

Un nouveau dialogue entre art contemporain et art ancien traditionnel… C’est au tour du Linden- Museum de se prêter au jeu, avec cette exposition sur Hawaï, son histoire, son art, sa production et ses problématiques actuelles, le tout confronté aux collections du XVIIIe siècle inédites de James Cook conservées à l’université de Göttingen. La dernière reine hawaïenne déchue suite aux pressions étatsuniennes en 1893, malgré une résistance farouche de ses habitants, le territoire connut par la suite une histoire tourmentée. Jusqu’au 5 mai, Hawai’i revisité. La collection James Cook à Göttingen en dialogue avec l’art contemporain fait le tour de la question sur l’île tant convoitée. Une occasion de découvrir ou redécouvrir des chefs - d’oeuvre tels que le ki’i hulu manu de Cook, la saisissante image divine en plumes rouge vif, les casques de plumes de noblesse mahiole ou encore des bracelets de danseurs en défense et en corne. A voir au Linden Museum de Stuttgart jusqu'au 5 mai 2019.

Rapa Nui à Hawaï

Rapa Nui à Hawaï

Du 03 Nov 2018 au 05 Mai 2019

Le Bernice Pauahi Bishop Museum présente une nouvelle exposition qui explore les merveilles de Rapa Nu. En montrant les importantes collections en culture et sciences naturelles de l’île du Bishop Museum, Rapa Nui: The Untold Stories of Easter Island s’inspire des études récentes menées par des chercheurs et des collaborateurs du Bishop Museum pour mettre en lumière des histoires peu connues à propos de l’île. Plus de cent cinquante trésors culturels et spécimens biologiques jamais vus de la collection du musée sont exposés ensemble pour la première fois. Dans l’installation, un certain nombre de moai emblématiques sont rejoints par le plus grand ensemble d’artefacts conservés dans une unique collection gravées avec l’énigmatique écriture rongo rongo. Cette écriture, qui a échappé au déchiffrement, était inscrite dans des tablettes et des bâtons en bois. Des ornements tels que des ua (bâtons de cérémonie), des rei miro (plastrons) et des coiffes à plumes complexes témoigneront de la compétence et du talent artistique des artistes rapanui. L’un des points forts de l’exposition sera la collection de trente kai kai du musée, utilisés pour transmettre des traditions orales et raconter des histoires, qui fut collectée en 1934-1935 par l’ethnographe Alfred Métraux auprès d’Amelia Tepano, la plus reconnue des expertes culturelles à l’époque de sa visite. Rapa Nui: The Untold Stories of Easter Island est accompagnée par l’exposition complémentaire du Bishop Ka U‘i: Contemporary Art from Rapa Nui, organisée par Macarena Onate et présentant les oeuvres de huit artistes basés à Rapa Nui qui explorent l’identité, la politique et l’environnement rapanui, ainsi que d’anciennes formes d’art à travers les médias contemporains, notamment la sculpture, la photographie et la peinture.

800 ans d’échanges artistiques

800 ans d’échanges artistiques

Du 14 Déc 2018 au 05 Mai 2019

ST LOUIS - Dans le sud-ouest des États-Unis et le nord du Mexique, les tisserands utilisent depuis longtemps diverses pratiques artistiques et différents matériaux afin de créer des textiles. Souvent, les populations ont échangé des fils et des teintures, des motifs et des technologies ainsi que des produits finis. Southwest Weavings: 800 Years of Artistic Exchanges présente treize couvertures et tapis exceptionnels, et explore les différentes strates de migration et de commerce à travers ces textiles. Les artistes amérindiens Diné (Navajo), le groupe le plus célèbre de tisserands du sud-ouest du pays, ont adapté les métiers à tisser verticaux de leurs voisins Pueblo et la laine de mouton introduite par des colons espagnols. Le commerce a amené au Nouveau-Mexique des vêtements qui ont inspiré les conceptions Diné, et les produits des métiers à tisser Diné ont parcouru des centaines de kilomètres à travers des réseaux autochtones et coloniaux. À la fin du XIXe siècle, les textiles Diné ont explosé de couleurs lorsque des fils pré-filés avec des colorants synthétiques sont devenus disponibles. Présentée jusqu’au 5 mai 2019 au St Louis Museum of Art, l’exposition célèbre également le don des collectionneurs de St Louis Elissa et Paul Cahn.

La collection africaine d'Ewa et Yves Develon au musée des Confluences

La collection africaine d'Ewa et Yves Develon au musée des Confluences

Du 08 Févr 2019 au 12 Mai 2019

La musée des Confluences de Lyon aura été particulièrement gâté cette année en recevant non pas une mais quatre donations exceptionnelles dont celle d'Ewa et Yves Develon. Cette dernière principalement constituée de masques et de statuettes du Nigeria fera l'objet d'une exposition importante qui ouvrira ses portes le 8 février prochain. S’ajoutant aux 7.000 pièces conservées par le département Afrique du musée, il enrichit le fonds nigérian jusqu’alors composé d’objets de culte yoruba et igbo collectés au XIXe siècle par les pères Brun et Lutz et d’objets du quotidien rassemblés par Denise et Michel Meynet. L'exposition "Désir d'art" reviendra sur le parcours de Ewa et Yves passionnés d'art africain et particulièrement de sculpture depuis 40 ans. Cette importante donation fera l'objet d'un article dans le numéro de printemps de Tribal Art magazine. Disponible dès le 20 février 2019.

Artistic Encounters with Indigenous America

Artistic Encounters with Indigenous America

Du 03 Déc 2018 au 13 Mai 2019

Une exposition au Metropolitan Museum of Art explorera la manière dont des artistes européens et américains ont représenté les nord-américains autochtones dans des dessins, estampes, aquarelles, photographies et de l’art populaire éphémère du XVIIe au début du XXe siècle. À travers quarante-cinq exemples de la collection du Met, l’exposition retracera l’évolution de cette imagerie complexe au fi l du temps, en soulignant la manière dont elle a contribué à la création et à la diffusion de mythes et d’idées fausses sur les peuples autochtones, en justifiant souvent dépossession, destruction culturelle et génocide. Des représentations stéréotypées de prétendus guerriers sauvages et de princesses indiennes aux représentations romantiques d’une « race en voie de disparition », ces oeuvres révèlent l’influence omniprésente de l’Amérique indigène sur l’imaginaire euro-américain. Artistic Encounters with Indigenous America est visible du 3 décembre 2018 au 13 mai 2019, et présente un contrepoint intéressant à Art of Native America: The Charles and Valerie Diker Collection, dont il est question ailleurs dans le présent numéro.

Indiens d'Amérique à la Rochelle

Indiens d'Amérique à la Rochelle

Du 07 Déc 2019 au 19 Mai 2019

Saviez-vous que les « tipis », mot dont l’origine se trouve dans la langue dakota, étaient la propriété des femmes, qui les montaient elles-mêmes à chaque déplacement des peuples nomades ? Qu’avant les perles, les Indiens des plaines décoraient leur vêtements de piquants de porc-épic ? Ou encore qu’au XXe siècle, des conseils de tribu sont élus dans des constitutions démocratiques ? La vraie vie des Indiens des Plaines et Prairies, peuplant cet immense territoire du centre des États-Unis, c’est ce que vous propose de découvrir l’exposition Les fils de l’aigle. Indiens des Plaines et des Prairies qui se construit dans une approche pédagogique et exhaustive des traits de caractère de ces populations, de leurs habitats et leurs coutumes. Loin de Buffalo Bill ou des Wild West Show, Le musée du Nouveau Monde de La Rochelle continue à déconstruire méthodiquement les idées reçues sur ces Indiens d’Amérique avec ce quatrième volet de la série, à découvrir jusqu’au 19 mai.

Asen : Mémoires de fer forgé au Musée Barbier-Mueller

Asen : Mémoires de fer forgé au Musée Barbier-Mueller

Du 21 Nov 2018 au 26 Mai 2019

Pour sa rentrée hivernale, le musée Barbier-Mueller de Genève met à l’honneur une tradition artistique bien ancrée en Afrique occidentale, tout particulièrement dans l’ancien royaume du Dahomey : les autels en fer connus sous le nom d’asen. L'exposition temporaire intitulée "Asen : Mémoires de fer forgé dans l’Art Vodun du Dahomey" lève le voile sur ces sculptures saisissantes, vouées à rendre hommage aux défunts, et qui se sont développées principalement au Togo, Bénin et Nigéria. Sorte d'autel portatif dont les divers et très variés motifs divers se rapportant aux défunts aident à perpétuer la mémoire de ces illustres ancêtres, les asen, se transforment au fil des offrandes et deviennent à leur tour des moyens de perpétuer le dialogue entre vivants et morts. Comprenant des sculptures en fer d’Afrique et d’ailleurs parmi les plus belles en leur genre, la collection Barbier-Mueller offre au visiteur une occasion unique d’observer ces pièces incroyables de plus près ; des oeuvres dont les détails dans la construction et la dimension figurative en disent long sur l’identité de chaque artiste.