Livres: Filtrer par types
Catalogues
Guides
Livres
CD's
DVD's
*Décocher les types à exclure
Livres: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
Livres: Filtrer par langues
Français
Anglais
Autre
*Décocher les types à exclure
Livres: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

Tous les livres couverts

Tous (333)
A la une (8)
Filtrer par...
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Langue
  • .
  • Mot-clé
Via Passaré. Alessandro Passaré

Via Passaré. Alessandro Passaré - (FRANÇAIS / ANGLAIS)

Pierre Amrouche & Giuliano Arnaldi
Alin Avila & Fondazione Passaré

Médecin à Milan, Alesandro Passaré (1927-2006) était un amoureux d’art contemporain, d’archéologie et d’art tribal. Ce catalogue abondamment illustré nous fait découvrir, à travers les documents de terrain, les carnets de route et les photographies de Passaré ainsi que sa collection d’art tribal et d’art moderne, que l’on pourra retrouver au musée de Savone où son fils a créé une fondation pour l’accueillir. Grand voyageur, sa collection reflète sa vie. Spectateur attentif des sociétés et des moeurs qu’il découvre, de l’Iran à l’Afghanistan, de l’Afrique à l’Asie, du Pacifique à l’Australie et jusqu’aux Amériques, il rédige notes sur notes avec un sens de la précision et une soif inextinguible de découverte. Sensible en particulier aux problèmes des artistes du quartier populaire de Brera, où il ouvre son cabinet dans les années 1950, il se lie d’amitié avec des artistes tels que Manzoni, Burri, Fontana, Matta et Lam. Source de découvertes et de plaisirs, ce catalogue nous restitue les lieux que ce passionné a visités et les gens qu’il a pu rencontrer.

Visions d’Afrique

Visions d’Afrique - (FRANÇAIS)

Anne-Marie Bouttiaux
5 Continents

Cette nouvelle collection, créée par les éditions 5 continents, sous la direction de Anne-Marie Bouttiaux du musée de Tervuren, consacre une monographie particulière à l’art des principaux groupes ethniques d’Afrique. Y collaborent les plus éminents spécialistes. Avec une maquette originale, un format plus proche du semi-poche que du livre d’art traditionnel, une couverture souple, chaque volume se divise en deux parties. La première est une analyse exigeante mais jamais ennuyeuse de la culture en question et de la signification des objets au sein de la population qui les a créés, avec des photographies de terrain documentaires anciennes et actuelles. Les informations portent sur l’origine des objets dans les différentes cultures africaines, leur contexte d’utilisation, leur évolution et, éventuellement, leur permanence dans le temps. La seconde partie, visuelle et esthétique, est constituée d’un album photographique reproduisant plusieurs pièces majeures, suivie d’une importante bibliographie. Une collection représentant à la fois une introduction pour les lecteurs qui désirent s’initier aux arts de ces différentes populations mais aussi des livres de références pour ceux qui envisagent de les approfondir.

Visions of Grace: 100 Masterpieces from the Collection of Daniel and Marian Malcolm

Visions of Grace: 100 Masterpieces from the Collection of Daniel and Marian Malcolm - (ANGLAIS)

Schweizer Heinrich
5 Continents Editions

Été 1966. Afin d’échapper quelques instants à la chaleur, Daniel et Marian Malcolm pénètrent dans le Grand Palais à Paris. Ils y découvrent une exposition d’art africain qui va changer leur vie. Depuis ce jour, ils ont bâti ce qui est l’une des plus remarquables collections privées d’art traditionnel africain aux États-Unis, une collection qui traduit un sensibilité pour des formes quelque part classiques. Ceux qui n’ont pas la possibilité (ou la chance) de se rendre chez les Malcom seront ravis de la parution de ce superbe ouvrage dû à Heinrich Schweizer de Sotheby’s à New York qui illustre cent pièces phare. Ces objets sont pratiquement tous originaires d’Afrique de l’Ouest et centrale et sont issus d’époques très différentes, comme en témoignent une magnifique tête Sokoto Nok âgée de deux mille ans et une remarquable figure abstraite du XXe siècle du Nigeria et dont l’origine culturelle reste à déterminer.

Voyage dans la Chine des cavernes

Voyage dans la Chine des cavernes - (FRANÇAIS)

Serge Sibert & Jean-Paul Loubés
Arthaud

Etonnant témoignage sur une Chine rurale peu connue que nous propose cet ouvrage consacré aux 20 à 30 millions de Chinois qui vivent dans des habitations troglodytes, les yaodong. Situés dans la région centrale, en particulier dans le Shaanxi, le Henan et le Gansu, des centaines de villages-cavernes, vieux de plusieurs siècles pour certains, abritent des populations de paysans et d’éleveurs mais aussi des temples, des mosquées, des écoles et même une université. Cette architecture traditionnelle est intimement liée à la qualité du loess, la terre de la région du fleuve Jaune, mais aussi à la formidable capacité d’adaptation de l’homme à son environnement dans le respect des principes de la mythologie. Le travail photographique de Serge Sibert s’inscrit dans la tradition documentaire. Il a notamment publié en 2001 Villes de sable sur l’habitat du désert mauritanien. Jean-Paul Loubés est architecte et enseigne à l’Ecole d’architecture de Bordeaux où il dirige le séminaire Architecture et Anthropologie.

Voyage dans ma tête, la collection de coiffes ethniques d'Antoine  de Galbert

Voyage dans ma tête, la collection de coiffes ethniques d'Antoine de Galbert - (FRANÇAIS)

Berenice Geoffroy-Schneiter & Gerard Wajcman
Fage

Qu'elles soient nées en Afrique ou en Océanie, au coeur des steppes d'Asie ou dans la moiteur des forêts amazoniennes, les quelque quatre cents coiffes collectionnées par Antoine de Galbert portent encore en elles une part d'inaccessible et de divin. Instruments au service du sacré, elles flirtent avec les marges du surnaturel, disent la beauté de l'éphémère, conjurent le mystère de la destinée. Dévoilées pour la première fois au public à la maison Rouge, à Paris, elles sont aussi une invitation au rêve, une immersion poétique dans les arcanes du génie humain et de la création. Nourri d'un entretien avec le collectionneur dévoilant la genèse de sa collection, et d'un texte du psychanalyste Gérard Wajcman présentant avec humour sa « théorie du chapeau », le catalogue de l'exposition reprend toutes les sections du parcours : au commencement est le cheveu, le mimétisme animal, la grande parade, l'homme-plume, le pouvoir et le sacré, etc.

Whatu Kakahu: Maori Cloaks

Whatu Kakahu: Maori Cloaks - (ANGLAIS)

Awhina Tamarapa
Te Papa Press

Cette importante publication de Te Papa Press nous ouvre les portes des réserves d’art maori du musée Te Papa Tongarewa qui abritent la plus grande collection de kakahu (manteaux) au monde. Richement illustré, cet ouvrage est un hommage à tous ceux qui maintiennent la tradition du tissage en vie. « Le concept était de montrer ces taonga au monde, au lieu de les laisser dans la pénombre de leurs réserves » explique Awhima Tamarapa, qui est elle-même tisserande et conservatrice au musée Te Papa Tongarewa depuis 1996. Quarante des plus rares et précieux kakahu de la collection du musée sont présentés en détail avec une explication des techniques et matériaux employés ainsi que l’historique de leur provenance souvent remarquable. Les manteaux ont été choisis par des tisserands (wananga), les auteurs et l’éditeur. Outre les trois cents clichés réalisés pour l’occasion par le photographe Norman Heke et des essais rédigés par les plus grands spécialistes, ce livre comprend également des vues de détail et des diagrammes expliquant les techniques très spécifiques employées pour la fabrication des manteaux.

White Gold, Black Hands:
Ivory Sculpture in Congo, Vol. 2

White Gold, Black Hands: Ivory Sculpture in Congo, Vol. 2 - (ANGLAIS)

Marc Léo Félix
Tribal Arts

Le second volume de White Gold Black Hands, Ivory Sculpture in Congo prolonge l’étude typologique de la sculpture en ivoire du royaume Kongo initiée dans le premier volume. Marc Léo Félix nous présente une étude détaillée des sceptres, chasse-mouches, armes et autres pièces en ivoire de dignitaires. S’ensuit un long chapitre rédigé par le Dr Viviane Baeke du musée royal de l’Afrique centrale qui s’intéresse à la sculpture en ivoire des Pende et qui révèle notamment l’identité cachée des fameux pendentifs ikhoko. Ce sujet est d’ailleurs si vaste, qu’il sera à nouveau abordé dans le volume 3. Cet ouvrage, enrichi de plus de mille photographies en couleurs, a été réalisé en étroite collaboration avec le musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren. Ce deuxième opus n’a rien à envier au premier volume, tant du point de vue de l’iconographie que de la pertinence des recherches publiées. Il se définit donc comme un autre « must » pour tous les lecteurs intéressés par l’histoire de l’art africain et l’anthropologie.

White Gold, Black Hands: Ivory Sculpture in Congo, Vol. 1

White Gold, Black Hands: Ivory Sculpture in Congo, Vol. 1 - (ANGLAIS)

Marc Léo Félix
Tribal Arts

Ce premier volume, en préparation depuis plusieurs années, se présente comme une sorte d'encyclopédie des ivoires du royaume Kongo. Il s'intéresse presque exclusivement aux oeuvres de l'ouest du Congo dont la production traditionnelle et de contact de pièces en ivoire n'a pas cessé depuis le XVIe siècle. Y sont représentés notamment des manches de chasse-mouche bakongo et d'autres objets de prestige liés à la royauté mais également de fines oeuvres religieuses réalisées pour être vendues aux étrangers. L'introduction de l'ouvrage, signée par Charles Meur, traite de l'origine des éléphants, source de l'ivoire, et est accompagnée de superbes dessins de l'auteur. Le directeur de la publication et principal auteur du livre, Marc Léo Félix, détaille quant à lui l'usage des sculptures en ivoire dans le royaume Kongo entre le XVIe et le XXe siècle et s'attarde sur leur utilisation dans un contexte traditionnel. Le Dr Nichole Bridges du Baltimore Muséum of Art se penche sur la production de défenses gravées au XIXe siècle, dont le style est connu sous le nom de Loango, ville où le centre artistique principal était basé. Pour finir, le Dr Ignace De Keyser du MRAC de Tervuren étudie les premières trompes en ivoire connues des Kongo, qui présentent un répertoire décoratif inspiré par les Européens. Cet ouvrage montre, une fois de plus, l'importance de l'ivoire chez les populations africaines traditionnelles, avant même que ne se développe l'intérêt sans limite des Européens à la fin du XIXe siècle. C'est déjà un ouvrage de référence en la matière.

White Gold, Black Hands: Ivory Sculpture in Congo, vol. 3

White Gold, Black Hands: Ivory Sculpture in Congo, vol. 3 - (ANGLAIS)

Viviane Baeke, Marc Leo Felix, Christine Valluet & Manuel Jordan Perez
Tribal Arts

Le troisième volume de cette série dédiée aux ivoires du Congo débute par un article du Dr Viviane Baeke, du Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren, dans lequel elle analyse en français et en détail l’usage des sifflets, mortiers et figures anthropomorphes en ivoire des populations Pende. La tâche de Marc Leo Felix est ensuite de nous renseigner sur les artistes qui ont fabriqué les figures en ivoire que l’on trouve entre les fleuves Kwango et Kasaï, oeuvres des populations moins connues Mbala, Mbuun, Wongo, Pindi, Suku, Yaka, Tsaam et Nkanu. La galeriste parisienne Christine Valluet, a, quant à elle, réussi à retrouver la majorité des pendentifs en ivoire kiteki aujourd’hui conservés et qui furent réalisés par les Hungaan et leurs voisins. C’est avec enthousiasme qu’elle nous fait partager sa passion pour ces « petits bijoux ». Étant donné que certains groupes tshokwe résident également dans la zone stylistique kwango du Congo – bien que la majorité vive en Angola –, le Dr Manuel Jordan Perez a accepté de nous présenter leur production en ivoire. Une fois encore, la collaboration étroite avec le Musée royal de l’Afrique centrale a été d’une aide précieuse aux éditeurs dans l’élaboration de ce troisième volume. Ses immenses collections, ses archives, ses chercheurs et tous les membres de son personnel leur ont permis de publier des pièces en ivoire jamais vues provenant de la région qui s’étend au Congo entre les fleuves Kwango et Kasaï.

Wild Beads of Africa. Old Powderglass Beads from the Collection of Billy Steinberg

Wild Beads of Africa. Old Powderglass Beads from the Collection of Billy Steinberg - (ANGLAIS)

Billy Steinberg - Jamey D. Allen
Billy Steinberg

Ce superbe livre abondamment illustré est le premier ouvrage consacré aux rares perles de poudre de verre du XIXe siècle souvent appelées bodom ou akoso. Fabriquées au Ghana et utilisées par les populations Ashanti et Krobo, ces perles sont portées à la fois en tant qu’amulettes et comme symboles apparents de richesse et de prestige. Dans son texte d’introduction, le spécialiste Jamey D. Allen éclaire sous un nouveau jour l’art et la technique de production des perles, et propose un glossaire précieux des termes liés à l’historique, la fabrication et la classification des perles. Les photos remarquablement réalisées par Fredrik Nilsen présentent l’une des plus belles collections de perles au monde, celle du compositeur Billy Steinberg. John et Ruth Picard, eux-mêmes auteurs de nombreux ouvrages sur les perles africaines, signent la préface du livre. Les perles sont présentées en pleine page, accompagnées d’une description en appendice. Le papier mat sur lequel sont imprimées les pages du livre constitue un choix aussi inhabituel que judicieux, car il correspond à la surface des perles et permet de représenter fidèlement leurs nuances à la fois lumineuses et poudrées. Ce livre est incontournable pour quiconque s’intéresse aux perles africaines.