Livres: Filtrer par types
Catalogues
Guides
Livres
CD's
DVD's
*Décocher les types à exclure
Livres: Filtrer par thèmes
Antiquités
Archéologie
Art aborigène
Art africain
Art amérindien
Art asiatique
Art du sud-est asiatique
Art esquimau
Art indonésien
Art océanien
Art précolombien
Art tribal
*Décocher les thèmes à exclure
Livres: Filtrer par langues
Français
Anglais
Autre
*Décocher les types à exclure
Livres: Filtrer par mot-clé
*Entrer votre mot-clé ci-dessus

Tous les livres couverts

Tous (332)
A la une (8)
Filtrer par...
  • Type
  • .
  • Thème
  • .
  • Langue
  • .
  • Mot-clé
Pacific Encounters: Art & Divinity in Polynesia 1760–1860

Pacific Encounters: Art & Divinity in Polynesia 1760–1860 - (ANGLAIS)

Steven Hooper
British Museum Press

Ce catalogue publié à l’occasion de l’exposition éponyme de Norwich est une somptueuse exploration de la Polynésie au XVIIIe siècle. On y retrouve la sculpture originaire des îles Australes recouverte de trente petites figurines, l’un des joyaux du Bristish Museum, en compagnie de nombreux autres trésors polynésiens collectés et rapportés en Angleterre au XVIIIe siècle par des navigateurs tels que Wallis, Cook, Bligh et Vancouver. Conservés à Cambridge, Oxford, Exeter, Glasgow, Dublin, Lille (France) et Auckland (Nouvelle-Zélande), ils n’ont jamais été exposés. On pourra admirer en particulier la robe de deuil du British Museum, la fameuse statue maori de Glasgow, les têtes, manteaux et capes en plumes de Hawaii, provenant également de Hawaii, la colossale statue masculine du British Museum, l’une des trois rescapées du temps de Kamehameha. On découvrira aussi cet étonnant bol supporté par deux figurines, les yeux et la bouche grands ouverts, offert par un chef de Kaua’i, à Hawaii, au capitaine Charles Clerke, le 23 janvier 1778, à bord du Discovery, dont il avait pris le commandement lors de la dernière expédition Cook, après la disparition de ce dernier. Ce bol fait partie des collections du British Museum depuis 1780 ! Avec deux cent soixante-dix pièces historiques, cette publication constitue un élément essentiel dans le domaine de l’art d’Océanie.

Pacific Jewelry

Pacific Jewelry - (ANGLAIS)

Roger Neich, Fuli Pereira
University of Hawaii Press

Puisant dans les très complètes collections de l'Auckland Muséum, les bijoux figurant dans ce livre couvrent une vaste étendue géographique: Micronésie, Papouasie Nouvelle-Guinée, Vanuatu, Fiji, Samoa, Tonga, Hawaii, les îles de la Noue, les îles Marquises, les îles Cook et la Nouvelle-Zélande. La diversité impressionnante des styles et des matériaux utilisés reflète les modes de vie, les préoccupations et les impératifs d'un peuple entouré par le plus vaste océan de la planète. En plus de leur beauté, ces objets personnels véhiculent des informations sur le pouvoir, les statuts et le fonctionnement de la communauté. Leur sens et les cérémonies au cours desquelles ils sont portés, ainsi que les messages qu'ils transmettent sont ici explorés dans un préambule édifiant, alors que le corps de l'ouvrage est consacré à de charmantes illustrations accompagnées d'informations descriptives instructives.

Papua New Guinea Prints

Papua New Guinea Prints - (ANGLAIS)

Melanie Eastburn
National Gallery of Australia

Trouvant ses origines dans les années 1960, l’histoire que Papua New Guinea Prints relate est celle de la naissance et du développement de l’art de la gravure et de l’impression en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cette tradition débute le jour où un service spécialisé en psychiatrie donna la possibilité à un groupe de patients d’utiliser du matériel artistique donné par l’artiste Georgina Beier avec l’objectif de libérer leur esprit. Ces malades furent très vite reconnus comme les premiers artistes contemporains du pays et leurs travaux sont aujourd’hui conservés à la National Gallery. L’auteur retrace le développement de cette forme d’art à travers quelques artistes parmi les plus originaux apparus durant les quarante dernières années. Abondamment illustré, il nous fait découvrir leurs styles, faits d’humour, de tristesse, de colère ou de joie où se mêle la richesse des motifs et des couleurs.

Parures de tête ethniques d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique

Parures de tête ethniques d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique - (FRANÇAIS)

Anne van Cutsem
Skira

6e et dernier volume consacré à la collection exceptionnelle de bijoux ethniques de Jean-Pierre et Colette Ghysels, cet ouvrage conclut en beauté la série, sous la plume de l’historienne d’art Anne van Cutsem, auteur des trois premiers volumes. Organisé géographiquement, le livre présente de superbes illustrations en pleine page photographiées avec soin qui rendent compte de l’extrême diversité de cette collection : épingles à cheveux mangebtu en ivoire, peignes en bois incrustés de nacre des îles Salomon, labret en plumes d’Amazonie parmi bien d’autres objets. Les pièces choisies consciencieusement pour leur qualité et leur rareté composent un répertoire unique de formes et de matières.

Perù, Tremila Anni di Capolavori

Perù, Tremila Anni di Capolavori - (Italien)

Antonio Aimi
Montadori Electa

Ce remarquable ouvrage, malheureusement uniquement publié en italien, est le catalogue de l’exceptionnelle exposition consacrée à l’art du Pérou préhispanique, présentée au Palais Strozzi de Florence jusqu’au 22 février 2004 (cf. TRIBAL VIII-3 Automne 2003). Cette installation, sans précédent en Italie, rassemble plus de 300 oeuvres provenant de collections publiques et privées sud-américaines et de quelques musées européens. Certains de ces objets n’avaient jamais été montrés auparavant en Europe ou même publiés. La direction éditoriale du catalogue a été confiée au commissaire de l’exposition, Antonio Aimi. Les riches contributions d’éminents archéologues et anthropologues, tels Duccio Bonaviia, Luis Jaime Castillo, Luis Lumbreras, Donald Proulx, Santiago Uceda ou Gary Urton, permettent d’affiner nos connaissances sur l’art du Pérou ancien. Un livre indispensable qui mériterait d’être traduit en anglais et en français.

Picasso’s Collection of African and Oceanic Art Masters of Metamorphosis

Picasso’s Collection of African and Oceanic Art Masters of Metamorphosis - (ANGLAIS)

Peter Stepan
Prestel Verlag

La ville de Barcelone et le musée Barbier-Mueller d’Art précolombien viennent de commémorer le centenaire du retour de Pablo Picasso dans la capitale catalane avec une exposition confrontant son oeuvre et des pièces d’art tribal (voir Art Tribal n° 13, p. 53 et le livre publié à cette occasion par les éditions Somogy, Picasso l’homme aux mille masques). Avec cette nouvelle publication, l’auteur, Peter Stepan, nous plonge encore plus profondément dans l’univers « tribal » de Picasso. Pour la première fois, l’ensemble de la collection d’objets africains et océaniens de Picasso est publiée et décrite. Á l’aide de nombreux documents d’archives, pour certains inédits, et de photos anciennes, l’auteur a pu reconstituer une chronologie de ses activités, année par année, démontrant le rapport étroit entretenu par l’artiste avec ces arts lointains, une empreinte que l’on retrouve dans l’ensemble de l’oeuvre du peintre. L’influence de ces arts, admise par l’artiste lui-même non sans quelque ambiguïté — rappelons juste sa fameuse boutade : « l’art africain ? Connais pas ! » —, se manifeste de façon privilégiée dans la construction des visages. La rudesse de l’art ibérique, le classicisme grec, l’idéalisation des visages en pierre du Mexique, la stylisation et l’expressivité des masques et des statuettes africains s’imposent comme autant de solutions plastiques qui fascinèrent le plus grand artiste des avant-gardes européennes, au point de teinter des oeuvres comme Les Demoiselles d’Avignon (1907), La Guitare (1912) ou encore les portraits de sa femme Olga Kokhlova puis ceux de sa maîtresse, Marie-Thérèse Walter, de réminiscences lointaines.

Plains Indian Art of the Early Reservation Era. The Donald Danforth Jr. Colletion at the Saint Louis Art Museum

Plains Indian Art of the Early Reservation Era. The Donald Danforth Jr. Colletion at the Saint Louis Art Museum - (ANGLAIS)

Jill Ahlberg Yohe
Saint Louis Art Museum

Homme d’affaires et philanthrope établi à Saint Louis, Donald Danforth Jr. (1932-2001) cultiva tout au long de son enfance un vif intérêt pour les cultures amérindiennes et pour l’Ouest américain. À une période où les natifs étaient confrontés au défit d’adapter leur style de vie nomade à la réalité contraignante des réserves, Danforth réunit une importante collection de créations artistiques et d’artefacts créés par des membres de groupes indigènes des plaines et des plateaux. L’ensemble se distingue notamment par ses perlages et ses objets en cuir ornés de piquants. En 2010, la veuve de Danforth, Carolyn, en fit don en partie au Saint Louis Art Museum. Ce catalogue contient cent trente-huit objets de cette collection. Mis en lumière par des essais de spécialistes, il est illustré par de nombreuses photos historiques et d’objets anciens. Il s’intéresse également au personnage de Danforth, et plus particulièrement à sa sensibilité comme collectionneur d’art amérindien. Sa collection rend compte de la remarquable créativité qui marqua une période tumultueuse de changements. Elle s’affirme comme un référent aussi bien pour les experts que pour les néophytes.

Plaited Arts from the Bornéo Rainforest

Plaited Arts from the Bornéo Rainforest - (ANGLAIS)

Bernard Sellato
Nias Press

L'une des traditions de vannerie les plus riches au monde est celle des objets en fibres tressées produits à Bornéo et créés à partir d'éléments végétaux collectés dans la forêt tropicale et assemblés grâce à des techniques ancestrales transmises de génération en génération. Ces oeuvres remarquables où la beauté s'allie à la forme et la fonctionnalité nous offrent une vision unique du mode de vie des habitants de Bornéo. Plaited Arts from The Bornéo Rainforest (Arts tressés de la forêt tropicale de Bornéo) place cette tradition de vannerie au rang de première tradition artistique des populations autochtones ayant produit les oeuvres les plus ingénieuses et esthétiques de l'île. Se basant sur une approche interdisciplinaire et contextuelle qui relie les aspects botaniques et techniques au contexte économique, social et rituel de création des oeuvres, cet ouvrage nous montre également la façon dont les populations de Bornéo emploient ces articles tressés au quotidien mais également dans le cadre rituel.

Playful Performers African Children's Masquerades

Playful Performers African Children's Masquerades - (ANGLAIS)

Simon Ottenberg & David A. Binkley
Transaction Publishers

Le masque et la mascarade jouent un rôle très important dans les cultures d’Afrique sub-saharienne et font déjà l’objet d’une littérature abondante. Mais les mascarades pré-initiatiques des enfants n’avaient que peu ou pas été traitées. Elles sont une forme d’art à part entière qui s’exprime avec une grande diversité à travers tout le continent. Playful Performers étudie ces traditions, leur apprentissage et leur évolution. Ces mascarades pré-initiatiques sont généralement enseignées aux enfants dès l’âge de quatre ans et jusqu’au début de l’adolescence, au seuil de l’âge de l’initiation. Instructif et passionnant, l’ouvrage examine différents rituels régionaux d’Afrique centrale et occidentale. Seize spécialistes ont apporté leur contribution à ce projet qui fait suite à l’exposition organisée en 2004 au Musée national d’Art Africain de la Smithsonian Institution, à Washington, D.C.

Playing Cards of the Apaches: A Study in Cultural Adaptation

Playing Cards of the Apaches: A Study in Cultural Adaptation - (ANGLAIS)

Virginia Wayland & Harold Wayland & Alan Ferg
Screenfold Press

Ce livre est le résultat de quarante années de recherches réalisées par Virginia et Harold Wayland, sur la façon dont les explorateurs espagnols et les colons introduisirent un nouveau passe-temps chez les Indiens, déjà familiers d’une myriade de jeux. Cette recherche, largement documentée et illustrée, est basée sur l’étude d’une centaine de paquets de jeux de cartes apaches conservés à travers le monde dans des musées et des collections privées, de leurs motifs uniques et leurs matériaux. Très rapidement, les Apaches développèrent leurs propres règles et leurs propres jeux de cartes en peau. La majeure partie du livre est consacrée à la description de ces objets fascinants et aux méthodes de fabrication de ces cartes. Un chapitre est dédié à la description illustrée des motifs de base et permet au lecteur d’appréhender les variations entre les exemplaires. Une rencontre pacifique entre des cultures autour d’une histoire méconnue.